François Clerc Saint-Etienne
François Clerc (Saint-Etienne) | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

François Clerc : "La Coupe, une super compétition"

Publié le , modifié le

L'arrière droit de Saint-Etienne, François Clerc, affirme que la coupe de France est l'un des objectifs de fin de saison des Verts qui jouent mardi (21h00). Les hommes de Galtier affrontent Boulogne mardi soir.

Quel intérêt l'AS Saint-Etienne porte-t-elle à la Coupe de France ?

François Clerc: "C'est très intéressant de la jouer. On sait que c'est une super compétition que j'ai gagnée une fois (avec Lyon en 2008). C'est un très grand souvenir. Aujourd'hui, nous sommes en quarts de finale et l'on se rapproche des échéances importantes. Il faut la jouer à fond et ça peut nous permettre d'égayer notre fin de saison. Le championnat reste le fil rouge et on a la petite flamme qui peut être la coupe de France. Il faut qu'on en profite parce que c'est très dur de la gagner. Ce serait super de retourner au Stade de France après 2013 et la victoire en coupe de la Ligue. Ça commence dès mardi à Boulogne. On sait que l'on est attendu et, comme on l'a vu lors des précédents tours, nous nous attendons à un match compliqué. Si nous ne sommes pas à 100%, nous ne passerons pas".
   
Est-ce qu'une qualification peut être un déclic pour la suite de la saison de l'ASSE ?

F.C.: "Oui, je pense. Si nous passons, nous serons en demi-finale. Nous nous approcherons du but et la demi-finale serait dans un peu plus d'un mois. Quand  on est joueur, on a toujours cet objectif, cette excitation. On a toujours dans  un coin de la tête les tours suivants et ça remotive pour le championnat. La concurrence bat son plein et tout le monde a envie de se donner à fond pour se donner la possibilité de jouer".
   
Personnellement, comment s'est passée votre rentrée à Toulouse après cinq mois d'arrêt ?

F.C. : "Cela m'a fait très plaisir de me retrouver sur un terrain, de jouer 90 minutes après cinq mois sans compétition. Il me manque encore du rythme, mais ça viendra avec les entraînements et les rencontres. J'ai essayé de faire mon travail, d'apporter ce que je pouvais et, maintenant, je pense monter en puissance lors des prochaines semaines".
   
Comment avez-vous géré cette période sans jouer ?

F.C.: "Cela a été un peu compliqué, en particulier au début, parce que nous ne savions pas trop quel serait le délai. On se donnait un peu de temps, après je réessayais, cela me faisait un peu mal, je m'arrêtais à nouveau. Ce n'est pas comme lorsque l'on connaît dès le départ la durée d'indisponibilité. Là, il y en a eu pour cinq mois. C'est plus compliqué. On a eu des hauts et des bas. Ça allait bien deux, trois jours et la douleur revenait. J'ai un peu galéré. Ça fait partie du football malheureusement. Mais on oublie plus vite dès qu'on a repris. C'était quand même long, surtout que l'on avait une saison intéressante avec la coupe d'Europe. De ne pas y participer, ou si peu, c'était décevant, mais c'est la vie, c'est comme ça".

francetv sport @francetvsport