Brandao, Beuve, Saint-Etienne, Cannes
Brandao ne peut reprendre la balle repoussée par Beuve | PHOTOPQR/LE PROGRES

Exploit de Cannes contre Saint-Etienne

Publié le , modifié le

L'AS Cannes, pensionnaire de CFA, est venu à bout de Saint-Etienne au terme d'une séance de tirs au but à rebondissements, à l'occasion des 32e de finale de Coupe de France (1-1, 4 t.a.b 3). Les Sudistes peuvent remercier leur gardien Anthony Beuve. Ils retrouveront Plabennec, une autre équipe de CFA, en 16e de finale.

Le vent cannois n'a pas balayé que le stade Pierre de Coubertin. Poussé en prolongations par une équipe de Cannes survoltée dans la dernière demi-heure, Saint-Etienne a été soufflé lors de la séance de tirs au but. Jessy Moulin a bien réalisé deux arrêts et offert à Lemoine l'opportunité de sortir les Verts de l'ornière, le poteau en a décidé autrement. Puis, Anthony Beuve a repoussé la tentative d'Erding pour envoyer les Dragons au paradis. Une victoire d'autant plus belle que le club de CFA a été mené au score. Dans un match haché par de nombreuses fautes (9 cartons jaune, 2 rouge), l'ASSE a ouvert la marque sur une erreur grossière. Sur un centre plongeant de Cohade, le défenseur central Marignale manque le ballon. Brandao le frappe involontairement du genou. Beuve réalise un arrêt réflexe mais le cuir revient sur le Brésilien (0-1, 20e). 

Equipe bis côté Sainté

Malgré une équipe remaniée, dans laquelle Moulin, Pogba, Polomat, Nyemek et Saint-Maximin ont pris place, les hommes de Christophe Galtier livrent une solide prestation. Sur une inspiration de ce dernier, Cohade hérite du ballon mais sa frappe fuit le cadre (38e). Beuve s'illustre une nouvelle fois sur un tir de Mollo en directeion de la lucarne (63e); Cette nouvelle occasion stéphanoise réveille les locaux. Idéalament servi par Zoribi dans la profondeur, Darnet envoie un missile dans les buts visiteurs (1-1, 69e). Dans la foulée, les ouailles de Jean-Marc Pilorget manque de prendre l'avantage. Mais le coup-franc de Lenzini trouve l'équerre (76e). Sainté est dans le dur. "Nous avons  été trop en dessous du niveau professionnel techniquement. Une défaite est  toujours collective mais certains de mes joueurs ont plus failli que d'autres.  Je ne détaillerai pas. C'est un constat établi après une élimination. Il n'y a  aucune excuse, ni l'expulsion, ni l'état du terrain. On savait ce que serait ce  match. Notre série de tirs au but est dans la logique de notre prestation.  C'est dur, très dur. Nous allons voir rapidement si le groupe a la qualité que  je lui prête", a réagi le coach des Verts à l'issue de la rencontre. 

Beuve crache le feu

Une impression confirmée par l'exclusion du jeune latéral gauche Polomat, pour un second jaune sévère. Les vainqueurs de la dernière Coupe de la Ligue plient mais ne rompent pas. Fatiguée, l'AS Cannes ne peut forcer la décision durant le temps réglementaire et les prolongations. Ils s'en remettent à leur ange-gardien Anthony Beuve. A raison. En repoussant les tirs de Cohade et Erding, le portier local qualifie les Dragons pour les 16e de finale de Coupe de France. "C'est une grande fierté pour le  club, pour des dirigeants qui se battent depuis des années, pour mes joueurs  qui ont fait leur match. Mais je suis aussi en colère car cette prestation devant les Verts était tellement différente de notre lamentable rencontre à  Hyères, samedi dernier en championnat, a déclaré un Pilorget mi-figue, mi-raisin. Il y a aussi de la joie car nous sommes  conscients d'avoir réalisé un exploit, personne ne misait sur une qualification  de Cannes devant l'ASSE, une des 4 ou 5 meilleures équipes de France." Au prochain tour, les Sudistes affronteront Plabennec, autre équipe de CFA. Pour connaître un nouveau grand frisson à la Bocca, il faudra passer...

Les résultats des 32e de finale de Coupe de France
L
es 16e de finale

Vidéo: Les buts du match Cannes-SaintéVoir la video

Jerome Carrere