Football - ballon prétexte
. | Rui Araujo / Fotolia

Des paris "inhabituels" pour un match

Publié le , modifié le

Des "paris totalement inhabituels" ont été observés avant le match des 32e de finale de la Coupe de France opposant dimanche le club marseillais de La Cayolle et le club corse de l'Ile-Rousse, a indiqué l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel). Les investigations de la police judiciaire n'ont toutefois "rien révélé d'anormal", selon une source proche de l'enquête citée par l'AFP.

Des montants de paris "exceptionnels" pour ce genre de match ont été enregistrés lors de cette rencontre opposant le club de La Cayolle qui évolue en division d'honneur régional (DHR) et celui de l'Ile-Rousse (CFA2). C'est le club corse qui s'est imposé sur le score de 2-0, au stade Francis-Turcan à Martigues. Avant de tomber en 32e de finale, La Cayolle avait eu le mérite d'éliminer deux clubs de CFA (Consolat et Alès). Les Marseillais avaient d'ailleurs tenu la dragée haute à leurs adversaires corses, heurtant même la barre transversale sur un coup franc, mais ont peiné physiquement en fin de match. Ils ont finalement encaissé deux buts lors des quatre dernières minutes.

100 000 euros de paris

Selon les indicateurs du système mis en place par l'Arjel, la "quasi totalité" des paris se sont portés sur le club du 9e arrondissement de Marseille, ce qui serait tout à fait inhabituel", quel que soit le niveau des équipes. De même, la mise moyenne a été trois fois supérieure à ce qui est d'ordinaire constaté pour ce genre de rencontre, et la répartition géographique des paris présente des taux anormalement élevés pour la seule région Provence Alpes Côte-d'Azur (40 au lieu de 9 %).

"Pour l'heure, rien d'anormal"

Constatant des montants de paris de près de 100 000 euros -somme démesurée pour un match opposant une équipe de 5e division à une autre de 8e division- l'Arjel a alerté la police judiciaire. Les enquêteurs "ont procédé à un certain nombre d'investigations qui, pour l'heure, n'ont rien révélé d'anormal qui pourrait déboucher sur une enquête judiciaire", a précisé une source proche du dossier à l'AFP. 

Le résumé du match sur France 3 Provence-Alpes
 

Romain Bonte