Les Monégasques heureux d'avoir fait tomber Chambly en Coupe de France
Les Monégasques toujours prolifiques offensivement, ici en Coupe de France contre Chambly | AFP - FRANCOIS LO PRESTI

Coupe de France: Saint-Etienne éliminé, Monaco qualifié pour les 8ème de finale

Publié le , modifié le

Accroché par une équipe de Chambly (National) particulièrement joueuse, Monaco a du en passer par les prolongations, ce mercredi, pour obtenir sa qualification pour les 8ème de finale de Coupe de France (5-4 a.p). Pour Saint-Etienne, opposé à Auxerre, les prolongations ont aussi été de mises mais cela s'est soldé par une élimination des Verts qui avaient pourtant dominé la rencontre (3-0 a.p).

Monaco se fait une frayeur

Sur le papier, la rencontre opposant Monaco, leader de Ligue 1, à Chambly, modeste pensionnaire de National, paraissait courue d'avance. Mais la Coupe de France réserve souvent des surprises... Menés 0-3 après des buts de Carrillo (17e), Lemar (35e) et Mbappé (48e), Chambly a réalisé une remontée fantastique lors de la deuxième mi-temps. Gendrey (81) et Soubervie (57e, 90e+3) ont en effet permis aux Picards d'arracher des prolongations inespérées. 

En infériorité numérique, les hommes de Leonardo Jardim ont réussi à reprendre l'avantage par l'intermédiaire de N'Doram (95e) et Glik (102e). Les Camblysiens ne se sont pas laissés abattre et ont réduit le score par Padovani (111e). Ils ont fait trembler les Monégasques jusqu'au bout, sans parvenir à les pousser jusqu'à la séance des tirs au but.

Pour Monaco, si la qualification était au bout du chemin, la route aura, contre toute attente, été pavée d'embûches.

Les regrets stéphanois

Pour Saint-Etienne, ce fût plutôt une cruelle douche froide face à une équipe d'Auxerre pourtant en grande difficulté en Ligue 2. Si les troupe de Christophe Galtier ont dominé les 90 premières minutes, les prolongations ont là aussi été nécessaires.

Tout au long de la rencontre, les Verts ont mené la danse et se sont procuré des réelles occasions grâce notamment aux nombreuses fautes des Bourguignons. Mais manquant de précision dans le dernier geste, les Stéphanois n’ont pas réussi à trouver la faille face au portier auxerrois.

Malmenés, les Bourguignons ont tenu bon et c'est au courage qu'ils ont obtenu des prolongations (0-0). Yattara (97e), Touré (105e) et Boto (119e) ont fait le reste. A la stupéfaction de leurs visiteurs du soir qui pensaient sans doute que ce 16ème de finale ne pouvait leur échapper. 

Déclarations

Christophe Galtier (entraîneur de Saint-Etienne) : "Quand on voit la physionomie du match, Auxerre mérite sa qualification. Il n'y a pas de statut dans un match de coupe de France. En Ligue 2, les joueurs travaillent aussi bien qu'en Ligue 1. Nous n'avons jamais su trouver la faille dans l'organisation défensive de cet adversaire. Nous n'avons pas su être dangereux. Nous avons été inoffensifs. Nous avons très peu sollicité le gardien adverse. Nous n'étions pas à l'abri d'un contre. C'est ce qui s'est passé sur le premier but, le deuxième est magnifique et le troisième anecdotique. Nous n'avons pas beaucoup de marge pour gagner des matches. L'expression collective de l'équipe est très insuffisante pour amener le danger. Cela s'était bien passé à Toulouse (3-0) et beaucoup moins bien contre Auxerre qui avait une défense très bien organisée. Nous avons été logiquement sanctionnés".

Leonardo Jardim (entraîneur de Monaco): "Nous avons atteint notre objectif. C'était un match difficile. J'avais besoin de faire de la gestion de mes joueurs et on a pu voir nos jeunes. Avec beaucoup de sacrifices on a réussi à gagner. C'est une belle expérience pour notre jeunesse car ça montre que même les équipes de National ont des bons joueurs. Nous avons eu des difficultés dans les couloirs et on a permis à Chambly de faire 25 centres. On a bien joué lors de la première mi-temps de la prolongation et ça a permis de se qualifier. On a eu peur mais on a mis un but puis un deuxième en début de prolongation et ça a tué le match."

Isabelle Trancoën