Coupe de France : Rennes s'impose face à Orléans et rejoint les demi-finales

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Le Stade Rennais en demi-finale
Le Stade Rennais en demi-finale | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Une semaine après son exploit sur la pelouse du Bétis Séville en Ligue Europa et trois jours seulement après avoir tenu en échec l’OM en Ligue 1, le Stade Rennais s’est qualifié pour les demi-finales de la Coupe de France en dominant Orléans (2-0), mercredi, au Roazhon Park. Bourigeaud et Niang ont permis aux Bretons de faire la différence en deuxième mi-temps.

La logique a été respectée mercredi soir, au Roazhon Park, pour le deuxième quart de finale de la Coupe de France. Opposé à Orléans, huitième de Ligue 2 mais invaincu depuis le 18 janvier dernier, le Stade Rennais a largement dominé les débats. Les coéquipiers d’Ismaïla Sarr se sont imposés (2-0) et rejoignent donc le Paris Saint-Germain, première équipe qualifiée, dans le dernier carré.

Malgré la multiplication des matches entre Ligue Europa et championnat, le Stade Rennais a pris cette rencontre de Coupe de France très au sérieux. Preuve en est, Julien Stéphan n’a procédé qu’à un seul changement par rapport au XI qui a décroché un bon nul ce week-end, face à l’Olympique de Marseille (1-1). Hatem Ben Arfa remplaçait Romain Del Castillo au milieu de terrain. Et l’ancien international français a répondu présent, délivrant une prestation très intéressante dans l’entrejeu.

Dominateurs en première période, les Bretons ne sont pas parvenus à faire la différence face à une solide défense orléanaise. Da Silva a bien cru ouvrir le score suite à un coup franc surpuissant de Clément Grenier, renvoyé par la barre, mais son but a finalement été refusé par le VAR. Le défenseur français a touché le ballon de la main pour inscrire son but, logiquement annulé. Les hommes de Julien Stéphan ont ensuite continué d'assiéger la cage de Renault (30e, 31e), sans réussite. 

C'est finalement sur un autre coup de pied arrêté que Rennes est parvenu à ouvrir le score. Auteur d'une très belle frappe enroulée sur coup-franc, Bourigeaud a permis aux Rennais d'ouvrir le score (1-0, 65e), imité quelques minutes plus tard par M'Baye Niang. Très bien servi côté gauche par Hatem Ben Arfa, après un très bon travail de l'ancien joueur du PSG, l'attaquant du Stade Rennais a parfaitement pris à contre-pied Renault pour offrir le break à son équipe. Rennes s'est ensuite contenté de gérer la fin de match et aurait même pu alourdir la note. Les Bretons se qualifient pour les demi-finales et rejoignent donc le Paris Saint-Germain, tombeur de Dijon mardi soir (3-0).