Ben Arfa Rennes Mbappé PSG
Hatem Ben Arfa (Rennes) et Kylian Mbappé (PSG) | STEPHANE ALLAMAN / DPPI

Coupe de France - Rennes-PSG : Beaucoup à gagner... et à perdre

Publié le , modifié le

Le PSG peut remporter sa 5e finale de Coupe de France de suite samedi soir s'il bat Rennes en finale. Une défaite ternirait considérablement le bilan parisien de la saison tandis que le club breton aura également la pression puisqu'il vise un premier trophée dans l'élite depuis 1971.

A Paris, un trophée peut en cacher un autre. A peine le 8e titre du club consommé, après la victoire contre Monaco (3-1), que l'entraîneur Thomas Tuchel a fixé le cap pour la suite: "L'objectif est clair, c'est de gagner le doublé (Coupe-Championnat). On doit gagner." L'entraîneur allemand se sait fragilisé et a bien conscience que son bilan sera, en grande partie, jugé sur cette finale. Samedi, son équipe peut remporter pour la 5e fois de suite la Coupe de France. Un simple exercice de routine? Pas forcément, car elle a montré des failles sur le plan domestique, jamais vues dans l'ère QSI, entre l'élimination surprise en Coupe de la Ligue par Guingamp en janvier et deux récentes défaites, à Lille (5-1) puis Nantes (3-2).

Un échec face aux Bretons et le géant, qui a gagné 16 des 18 titres nationaux en jeu depuis 2015, se verrait tout petit avant un mercato d'été brûlant et devant ses supporters déjà échaudés par l'humiliation en C1 contre Manchester United. La Coupe de France, "ça nous tient à coeur, on espère aller chercher ce titre et ne rien laisser aux autres", a rappelé le gardien Alphonse Areola. 

Rennes et la peur du vide

Même s'ils ne partent pas favoris de la finale, les Rennais voudront tordre la cou à leur réputation de "perdants", souvent bien placés mais jamais gagnants. Un titre de champion de France de Ligue 2 (1983) et deux Coupes de France (1965, 1971) : l'armoire à trophée du club breton a tendance à prendre la poussière.

Par bonheur pour les Rouge et Noir, ils disposent, entre autres, de deux atouts majeurs pour soulever la coupe : un entraîneur, Julien Stéphan, arrivé en cours de saison et à qui tout ou presque semble réussir et un joueur, Hatem Ben Arfa, capable de faire la différence à tout moment.  La saison du Stade Rennais, qui a connu beaucoup de hauts et quelques bas, connaîtra son épilogue face à Paris. Happy end ou éternel recommencement ?