Coupe de France: qualification à l'arraché pour le LOSC

Coupe de France: qualification à l'arraché pour le LOSC

Publié le , modifié le

Les Lillois se sont fait une frayeur, ce jeudi, en 8ème de finale de la Coupe de France face à Bergerac (CFA). S'ils ont ouvert la marque à la 70e minute, les Nordistes ont déchanté lors de l'égalisation des locaux dans les arrêts de jeu. Mais alors que les prolongations semblaient inévitables, Eder a trouvé la faille in extremis (90e+4). En quart de finale, le LOSC devra faire preuve de plus d’efficacité et de panache pour espérer vaincre l’AS Monaco tombeur mercredi au Stade-Vélodrome de l'OM.

Ce jeudi, au stade Gaston-Simounet, Lille n'a pas offert un grand match face à Bergerac, club de CFA. A la peine en Ligue 1, le LOSC, pourtant dominateur, a peiné pour ouvrir le score. Il a en effet fallu attendre la 70e minute pour que le compteur lillois ne se débloque par l'intermédiaire de Rony Lopes (0-1).

Au fur et à mesure, et alors qu'ils se sont montrés solides en défense au cours de la première heure de jeu, les Bergeracois ont commencé à laisser des espaces et à baisser en intensité. A ce stade de la rencontre, les troupes de Franck Passi pensaient sans doute tenir leur billet pour la suite de la compétition. Mais à la surprise générale, Bergerac a égalisé dans les arrêts de jeu sur une frappe de Mamadou Kamissoko (1-1 à la 90e+2).

Eder en sauveur...

Les Lillois ont été littéralement sonnés par ce revirement de situation mais ne se sont pas démobilisés pour autant. Résultat, dans la foulée, Eder a battu le portier bergeracois au grand désespoir des supporters locaux (1-2 à la 90e+4). L'aventure s'arrête donc là pour le vaillant petit poucet périgourdin qui rêvait de réaliser le même exploit que Trélissac, vainqueur de ce même LOSC, il y a un an en 16e de finale.

Pour les Dogues, la suite de l'aventure s'annonce, elle, compliquée puisque c'est face aux Monégasques qu'ils tenteront de se hisser en demi-finale. 

Isabelle Trancoën