Kylian Mbappé
Kylian Mbappé | AFP

Coupe de France : Paris vient à bout de Nantes et s'offre une 5e finale consécutive

Publié le , modifié le

Pour la cinquième fois consécutive, le Paris Saint-Germain jouera la finale de la Coupe de France. Invaincus dans cette compétition depuis 2015, les hommes de Thomas Tuchel n’ont pas tremblé ce mercredi, en s’imposant en demi-finale face au FC Nantes (3-0). Marco Verratti, Kylian Mbappé sur penalty et Daniel Alves ont inscrit les trois buts de la rencontre.

Le PSG  tient son rang, et jouera une nouvelle finale de Coupe de France. Quadruple tenants du titre, les Parisiens ont dominé le FC Nantes, mercredi, en demi-finale (2-0), et peuvent continuer de croire en un nouveau doublé coupe-championnat. Secoués par de vaillants Canaris, les hommes de Thomas Tuchel ont décroché leur qualification grâce à des réalisations de Marco Verratti en première période, Kylian Mbappé et Daniel Alves en seconde. Nantes pourra regretter la gestion catastrophique de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) tout au long de la rencontre.

Car les hommes de Vahid Halilhodzic auraient dû bénéficier d’un penalty en fin de première mi-temps. Accroché par Thiago Silva dans la surface parisienne après une perte de balle de Kimpembe, Kalifa Coulibaly a vu l’arbitre monsieur Letexier lui refuser un penalty évident. Plus problématique, le VAR n’est pas intervenu pour signaler une "erreur manifeste" alors que la faute était bien réelle. Une opportunité gâchée, qui aurait pu permettre au FC Nantes de revenir dans la partie.

Quelques minutes plus tôt, Marco Verratti avait permis aux Parisiens de concrétiser leur domination en ouvrant le score d’une très belle frappe à ras de terre. Bien servi par Kylian Mbappé, l’Italien, déjà buteur en sélection il y a dix jours, n’a laissé aucune chance à Tatarusanu (1-0, 29e). Son premier but avec Paris depuis novembre 2017, et une réalisation face au Celtic Glasgow en Ligue des Champions. "Je marque trois ou quatre buts, et après, je m’arrête pendant cinq ans",  a ironisé le petit hibou à la mi-temps.

VAR dans un sens, pas dans l'autre

Dominés mais percutants en contre, les Nantais sont tout de même parvenus à se montrer dangereux à plusieurs reprises dans le premier acte, par l’intermédiaire de Coulibaly, puis Evangelista. Pas récompensés par l’arbitrage, les coéquipiers de Valentin Rongier se sont crus maudits, lorsqu’en début de seconde période, monsieur Letexier accordait un penalty aux hommes de Thomas Tuchel … après vérification du VAR. Une sanction logique au vue de la main de Nicolas Pallois dans la surface, mais totalement dénouée de sens par rapport à la décision prise plus tôt dans le match, contre les Nantais.

Kylian Mbappé s’est d’abord chargé de transformer, avant que l’arbitre ne demande à retirer le penalty car des joueurs nantais étaient entrés dans la surface. Sur sa seconde tentative, le natif de Bondy a vu Tatarusanu partir du bon côté et détourner sa frappe. Juste compensation pour les Canaris, toutefois nettement dominés après cet épisode rocambolesque. Les hommes d'Halilhodzic ont ensuite subi les assauts parisiens jusqu'en fin de match, pas aidés par  l'expulsion de Coulibaly pour un deuxième jaune (72e). Mbappé s'est fait justice lui-même en transformant un nouveau penalty accordé par monsieur Letexier après une faute de Diego Carlos sur Dani Alves (2-0, 83e). 

Entré en jeu à la place de Laywin Kurzawa, Dani Alves a parachevé le succès du PSG en inscrivant un magnifique but. Arrivé lancé, le Brésilien a ajusté le gardien nantais d'un lob aussi surprenant qu'efficace à droite de la surface (3-0, 90e), venant conclure le second acte plein de réalisme du club de la capitale. Forts de ce succès, les Parisiens s'offrent une cinquième finale de Coupe de France en cinq ans, et défieront le Stade Rennais, tombeur de l'Olympique Lyonnais mardi soir, au Stade de France le 27 avril prochain. Seule ombre au tableau, la blessure de Marquinhos, sorti à la fin de la première mi-temps, touché à la cuisse droite.