Coupe de France : Paris élimine Lille avec une réussite maximale et rejoint les quarts de finale

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Kylian Mbappé
Remplaçant au coup d'envoi, Mbappé n'aura mis qu'une minute pour être décisif. | Franck Fife / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Paris Saint-Germain a validé sa qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France en s’imposant contre Lille mercredi 17 mars (3-0). Portés par Mauro Icardi et Kylian Mbappé, les Parisiens n’ont pas hésité à punir leur principal rival pour le titre en Ligue 1 à chaque fois qu’il a commis une erreur, tout en comptant encore sur un Keylor Navas impitoyable.

Certains matches ne revêtent parfois pas la même importance pour deux adversaires. Engagé comme le LOSC dans une course au titre effrénée en Ligue 1, le PSG devait absolument réaffirmer son statut d’ogre devant son principal rival en huitième de finale de Coupe de France. S’il a récemment validé sa qualification pour les quarts de Ligue des champions, le club de la capitale avait l’occasion de marquer son territoire au cours d’une saison où il est particulièrement bousculé sur la scène française.

Cadeaux venus du Nord

Et c’est sans particulièrement briller, avec un certain réalisme, que Paris a passé l’obstacle nordiste (3-0). L’issue s’est dessinée dans le premier acte, quand les hommes de Mauricio Pochettino ont profité des deux seules erreurs défensives de l’arrière-garde lilloise. La première est intervenue après 8 minutes de jeu, quand Tiago Djalo et Mike Maignan se sont manqués sur un centre d’Angel Di Maria, offrant à un Mauro Icardi opportuniste son 7e but de la saison.

à voir aussi Coupe de France : revivez la victoire du Paris Saint-Germain face à Lille (3-0) Coupe de France : revivez la victoire du Paris Saint-Germain face à Lille (3-0)

Puis, alors que Burak Yilmaz a raté un face à face avec Keylor Navas (4’) puis heurté la barre transversale d’une frappe spontanée en pivot (29’), Lille a encore donné le bâton pour se faire battre. Zeki Celik a cette fois remplacé Djalo dans le rôle du fautif. Le latéral droit a fait tomber Kylian Mbappé dans sa surface de réparation, lui qui venait de faire son entrée une minute plus tôt pour pallier la sortie d’Icardi, blessé. L’international français s’est chargé lui-même du penalty pour porter la marque à 2-0.

Une fois le break validé, Paris n’a plus été revu. Mais c’est en grande partie grâce à Navas, décidément l’homme du moment. Grâce à cinq arrêts, le gardien costaricien a préservé un clean sheet victorieux inespéré pour le PSG, qui restait sur trois matches sans victoire au Parc des Princes. Après Messi une semaine plus tôt, c’est Yusuf Yazici qui s’est cassé les dents sur penalty face à lui (78’) alors que les Dogues pouvaient se relancer en fin de rencontre.

Le LOSC libéré malgré lui

Réaliste jusqu'au bout, Paris a ensuite corsé l'addition par Kylian Mbappé, auteur d'un subtil piqué après un contre (90+3'), son 28e but de la saison toutes compétitions confondues. Le score ne trompera pas les observateurs. Cette victoire obtenue avec une réussite maximale ne règle pas tout, mais Paris pourra continuer à défendre son titre en Coupe de France. Et si les Lillois pourront nourrir des regrets vis-à-vis des opportunités qu'ils se sont procurés, ils se satisferont volontiers de voir leur calendrier s'alléger un peu avant le sprint final en Ligue 1.

-