Coupe de France - Lyon file en demies en éliminant Caen

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Maxwel Cornet (Lyon) célèbre son but contre Caen
Maxwel Cornet (Lyon) célèbre son but contre Caen | AFP - JEFF PACHOUD

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Entre le 3e et le 18e de Ligue 1, ce quart de finale entre Lyon et Caen a tourné rapidement à l'avantage des Lyonnais (3-1), lors du quart de finale de Coupe de France. Dominateur, l'OL a marqué par Denayer (26e), Cornet (49e), mais s'est fait peur en fin de match après la réduction du score par Niang (78e). Caen a fini à 10 après l'expulsion de Djiku (82e). Depay a inscrit le troisième but sur coup franc dévié (84e). Les Lyonnais rejoignent ainsi le PSG et Rennes parmi les qualifiés. le dernier quart de finale entre Vitré (N2) et Nantes se disputera le 6 mars prochain.

Après deux matches nuls en championnat, Caen a rechuté. L'arrivée de Rolland Courbis dans le staff et ces deux résultats laissaient penser à un redressement. Mais le voyage à Lyon, pour ce quart de finale de Coupe de France, a fait replonger les Normands.

La 1re période a été clairement à l'avantage des Lyonnais. Dès la 4e minute, Memphis Depay, à la recherche d'un but, adressait une frappe du droit non cadrée. Puis, il ne parvenait pas à frapper correctement de la tête un bon centre, sous la pression de Baysse (23e). Mais trois minutes après, c'est bien lui qui réalisait un centre rentrant parfait que coupait Denayer au premier poteau (26e). Lyon prenait logiquement l'avantage, même si le frisson avait parcouru le dos des supporters lorsque Bammou avait repris de volée un ballon que Lopes avait écarté du bout des doigts en corner (16e).

La suite du match était du même acabit. L'OL dominait, et Caen finissait par craquer, sur une formidable passe de Tousart, pour son 100e match avec Lyon, dans l'espace libre pour Cornet. L'attaquant lyonnais, d'un superbe piqué au-dessus du gardien qui s'était couché, doublait la mise (49e, 2-0). 

Mais à la 78e minute, sur un coup franc magnifique de Fajr, c'est la barre transversale qui sauvait Lopes. Sauf que Nianga avait bien suivi et poussait le ballon malgré la réaction rapide du portier lyonnais (2-1). Après avoir bien contrôlé la rencontre, l'OL se faisait peur. Mais cela ne durait pas. Djiku commettait une faute sur Memphis qui avait été alerté en profondeur. Le défenseur caennais était exclu, et sur le coup franc, le Néerlandais voyait sa frappe détournée par le mur, prenant le gardien à contre-pied (3-1, 84e). C'est la double peine. Le premier but du Hollandais depuis 1462 minutes de jeu. La fin d'un calvaire. Et l'assurance de disputer les demi-finales de Coupe de France. Après l'échec cuisant à Monaco le week-end passé, Lyon a relevé la tête.