Lyon Rennes

Coupe de France : Lyon et Rennes, équation à choix multiples

Publié le , modifié le

L'Olympique Lyonnais et le Stade Rennais sont tous deux engagés en quart de finale de Coupe de France, ce mercredi, respectivement face à Caen et Orléans (21h et 18h30). Une situation qui se pose en dilemme au regard de leur saison. Les deux clubs de Ligue 1 sont encore en course dans leur compétition européenne. Mais leurs objectifs en championnat sont loin d'être assurés en vue de la saison prochaine.

Probablement le trophée le plus simple à glaner cette saison pour Lyon ou Rennes. La Ligue 1 est quasiment acquise par le Paris Saint-Germain. La Coupe de la Ligue a déjà donné son verdict concernant les forces en présence pour la finale : Strasbourg et Guingamp. Et pour ce qui est des compétitions européennes, les chances de sacre restent minces pour l'OL et le Stade Rennais. 

Alors la Coupe de France se pose en dernier recours pour accrocher une compétition au palmarès cette saison. Mais aussi en petit boulet à la cheville. Car, quoi qu'on en dise, Lyon et Rennes sont toujours en course à l'échelon continental. Les Gones ont préservé leur chance de faire tomber le géant barcelonais (match retour prévu le 13 mars). Et Rennes va disputer son premier huitième de finale européen face à Arsenal en Ligue Europa (match aller le 7 mars). Cependant en championnat, les ambitions ne sont assouvies.

Pour Lyon, se relever pour enchaîner

Ce quart de finale de Coupe de France face à Caen doit être une formalité pour Lyon, qui devra se passer tout de même de Nabil Fékir. Mais la dernière sortie de l'OL, ce dimanche face à Monaco, n'inspire pas la totale confiance. Cette rencontre (21 heures) expose donc plusieurs enjeux. Se remettre en marche en vue des deux prochains matches de championnat, le 3 mars face à Toulouse et le 9 mars à Strasbourg. Lyon, troisième, reste sous la menace de poursuivants toujours plus nombreux : Saint-Etienne, Marseille, Reims ou en Montpellier (8 poins d'écart en Lyon et Montpellier, septième).

"L'objectif, se qualifier en Ligue des Champions", maintenait Aulas début février. Cette place qualificative pour les barrages de C1 est loin d'être assurée. Tout autre aboutissement serait un échec pour le club rhodanien sur le plan sportif et financier.

Alors ce quart de finale s'apparente à un dilemme entre tout donner pour un trophée et possiblement lâcher du lest en Ligue 1, mais aussi en vue du match retour face à Barcelone.

Quasi-obligation pour Rennes

Pour Rennes, la situation diffère quelque peu vis-à-vis de leur saison en championnat. Neuvièmes du classement, les Rennais ne sont pas en position de force pour accrocher un ticket européen pour l'année prochaine. La Coupe de France apparaît comme la dernière chance pour rester européen. Opposés à Orléans (18h30), huitième de Ligue 2 et dernier représentant de la deuxième division, les Bretons veulent aussi entretenir la bonne dynamique qui suit l'exploit en Ligue Europa face au Betis Séville. 

Contrairement à Lyon, ce quart de Coupe de France sera le dernier match avant la première confrontation face à Arsenal, le 7 mars. Rennes a obtenu le report de son match de championnat, prévu ce week-end, face à Nîmes. "Le fait que le match soit reporté change la réflexion sur la composition d'équipe ce mercredi. Je ne peux pas le nier", a confié Julien Stéphan. L’entraîneur rennais et ses hommes disposent d'une semaine pour récupérer et préparer le huitième de finale aller de Ligue Europa.