Coupe de France : l'OM vient à bout de Lyon en prolongation

Coupe de France : l'OM vient à bout de Lyon en prolongation

Publié le , modifié le

L'Olympique de Marseille s'est qualifié mardi au bout de la prolongation lors des 16es de finale de la Coupe de France en dominant Lyon (2-1) au stade Vélodrome. Grâce à des buts de Rod Fanni et Doria, l'OM empoche son billet pour les 8es.

L’OM tient sa revanche. Dix jours après s’être fait corriger au Parc OL en championnat (3-1), l’Olympique de Marseille a cette fois pris le meilleur sur son rival lyonnais dans un match maîtrisé dans les grandes largeurs malgré un manque de réalisme offensif (2-1 a.p). Dans un Vélodrome bouillonnant venu célébrer le retour au bercail d’un Dimitri Payet sur le banc au coup d’envoi, le salut est finalement venu de Doria, buteur providentiel de l’OM qui rejoint les 8es de finale.

Doria, buteur providentiel

Il aura donc fallu un héros improbable pour que l'OM se qualifie pour les 8es de finale. Alors que Dimitri Payet, débarqué hier dans la cité phocéenne, semblait tailler pour le rôle, le salut est finalement venu de Doria. Entré en jeu en début de seconde période à la place d'un Patrice Evra touché à la cuisse gauche, le défenseur brésilien s'est fait plaisir en plaçant petits ponts, accélérations long de ligne avant la consécration : à la réception d'un centre de Rémy Cabella, Doria place une vraie volée d'attaquant pour faire soulever le Vélodrome et qualifier les siens pour les 8es (109e).  

Un succès long à se dessiner pour des marseillais qui ont offert un bien meilleur visage que leurs adversaires ce soir. Complètement mangés par les lyonnais il y a dix jours, les marseillais ont montré une autre copie ce soir devant leurs supporters. Portés par un William Vainqueur en patron devant la défense et un Rémy Cabella enfin généreux dans les efforts, les phocéens dominent les débats face à des lyonnais apathiques où seul Sergi Darder a semblé surnager au sein d’une animation collective quasi inexistante. Après deux alertes signées Cabella (16e) et Rolando (18e), c'est finalement Rod Fanni qui lance les hostilités en reprenant de la tête un caviar de Maxime Lopez sur coup-franc (24e) et offrir un avantage mérité aux siens à la mi-temps. 

L'ouverture du score de Rod Fanni

Malgré la sortie d'Evra, Marseille continue sur le même rythme et le Vélodrome croit au break lorsque Gomis coupe un centre de Lopez au premier poteau (49e). Le cadre se dérobe de peu pour l'attaquant marseillais. Le moment choisi par Bruno Genesio pour faire rentrer Nabil Fekir et Memphis Depay. Coaching gagnant pour l'entraineur lyonnais puisque il ne faut que quatre minutes aux Gones pour égaliser sous l'impulsion des joueurs sortis du banc. Fekir déborde et enrhume Rolando côté droit, et après que Memphis ait attiré trois joueurs au premier poteau, trouve Corentin Tolisso au second qui fait taire le Vélodrome (64e). 

Anthony Lopes a préservé ce nul en sortant deux parades sur des tentatives de Maxipe Lopez (65e) et d'Andre-Franck Zambo Anguissa (77e), permettant aux deux équipes de disputer une prolongation. Le Vélodrome, déjà en fête au moment de célébrer l'entrée en jeu de Dimitri Payet (96e) pouvait laisser exploser sa joie au moment du but providentiel de Doria et remercier Pelé, auteur de la parade du match sur une frappe de Memphis (119e), évitant à l'OM une séance de tirs au but au terme indécis. L'OM peut leur dire merci.

L'ovation du Vélodrome pour Dimitri Payet

francetv sport @francetvsport