Coupe de France : Lille écarte le Gazélec, Angers balaye les Martiniquais du Club franciscain

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Gazélec Ajaccio - LOSC Lille
Le Lillois Luiz Araujo face à l'Ajaccien Gregoire Pineau. | PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Angers a empêché sèchement les Martiniquais du Club franciscain (5-0) de devenir le premier club ultramarin qualifié pour les 8es de finale de Coupe de France, un tour que disputera Lille après son succès 3-1, dimanche 7 mars, chez le Gazélec Ajaccio.

Le SCO et le LOSC ont évité la mésaventure connue samedi par Lens et Lorient, clubs de L1 éliminés dès le stade des 16es de finale par des adversaires venus des divisions inférieures. Les Angevins ont coupé les ailes du Club franciscain, troisième club ultramarin à atteindre ce niveau de la compétition après les Réunionnais de la JS Saint-Pierroise (2019-20) et les Guyanais de l'ASC Le Geldar de Kourou (1988-89).

Angers sans pitié, Lille solide

Le rêve des Vert et Noir, réduits à dix dès la première période, a pris fin sur des réalisations d'Angelo Fulgini (32e), Ibrahim Amadou (45e+1 et 60e), Stéphane Bahoken (52e) et du jeune milieu offensif de 19 ans Noah Fatar (87e). L'étiquette de petit poucet de la compétition repose désormais sur les épaules de Saumur, formation de cinquième division (N3) qui a éliminé l'US Montagnarde (R1) samedi à l'issue d'une séance de tirs au but. L'équipe d'Angers, tombeuse de Rennes au tour précédent, connaîtra l'identité de son futur adversaire lors du tirage au sort prévu lundi après le dernier seizième de finale entre Nice et Monaco en soirée.

L'actuel leader de L1, Lille, reste également en course après sa victoire en Corse contre le Gazélec Ajaccio, éphémère pensionnaire de l'élite redescendu en quatrième division (National 2) en cinq ans. L'équipe de Christophe Galtier, fortement remaniée dans sa composition de départ, a fait craquer le "Gaz" dès la 10e minute en provoquant un but contre-son-camp des Ajacciens. Le LOSC a enfoncé le clou en seconde période par Xeka (72e) et l'entrant Jonathan David (84e) qui a provoqué un nouveau "csc".

à voir aussi Lens sorti, Montpellier s'est fait peur, le Puy Foot crée l'exploit contre Lorient... ce qu'il faut retenir des 16es de finale de la Coupe de France Lens sorti, Montpellier s'est fait peur, le Puy Foot crée l'exploit contre Lorient... ce qu'il faut retenir des 16es de finale de la Coupe de France

Les Corses ont sauvé l'honneur sur le tard par David Pollet (87e), pour le plus grand bonheur de la poignée de supporters venus les encourager malgré le couvre-feu, fumigènes à l'appui, depuis l'extérieur du stade mais collés au terrain. Dans l'autre rencontre disputée en fin d'après-midi dimanche, les Voltigeurs de Châteaubriant ont dominé une autre formation de N2, à savoir Romorantin (3-1). Un triplé du capitaine David Vernet (10e, 30e, 90e+5) a offert à l'équipe de Loire-Atlantique, tombeuse du finaliste 2018 les Herbiers au tour précédent, une qualification historique en 8es de finale. 

AFP