Les supporters rennais en fusion au Stade de France pour la finale de la Coupe de France 2019
Les supporters rennais en fusion au Stade de France pour la finale de la Coupe de France 2019 | MAXPPP - IAN LANGSDON

Coupe de France - Les supporters rennais en masse pour croire en l'exploit contre le PSG

Publié le , modifié le

Six fois finaliste de la Coupe de France mais vainqueur seulement à deux reprises du trophée, les supporters du Stade rennais rêvaient de voir leur équipe triompher. Dans l'attente d'un trophée depuis 1971, opposés au grand favori, le PSG, les Bretons voulaient croire en l'exploit. Avec 30 000 personnes présentes dans le Stade de France au soutien.

Par bus, par train, en voiture, les Bretons étaient nombreux à prendre le chemin du Stade de France. Entre les habitants de Bretagne et des alentours, et ceux nombreux d'Ile-de-France, le total des fans des Rouge et Noir se montait à 30 000 personnes environ. Arrivés souvent assez tôt sur le parvis de Saint-Denis, malgré tous les pronostics face à l'ogre parisien, la confiance était affichée. Anthony, Jocelyn et Fabien, chacun avec un maillot différent du Stade Rennais sur les épaules, plaçait les débats sur le ton de l'humour: "C'est du tennis ? Du rugby ? De toute façon on est en grande confiance." Leur pronostic: 3-1 pour Rennes. Il est vrai que le ciel pouvait avoir pris partie: "C'est un vrai temps breton là: du soleil, de la pluie", souriaient-ils. Habitants de Rennes, ils avaient la foi.

Attablés pour manger quelques frites sous le soleil, Gabriel, âgé de 11 ans, et son père Jacques. Ils ont pris le bus le matin même à 10h. "Je joue dans le club de Châteaubourg, pas loin de Rennes, et il organisait le déplacement", explique le jeune garçon, visiblement affamé. Pour eux, ce match était "immanquable". A double titre pour Gabriel, qui avoue qu'il aime bien Rennes mais aussi le PSG. "Ce soir, il sera content de toute façon", sourit son père. Contrairement aux enfants de la région parisienne, lui n'est pas en vacances. Du coup, le départ du bus à minuit, pour une arrivée très tôt le lendemain matin promet d'être éprouvante. "Si Rennes gagne, on risque de ne pas beaucoup dormir", sourit Jacques. Il préférerait néanmoins ce scénario là.

Et sans surprise, dès 19h, les supporters rennais étaient les premiers à se faire entendre dans l'enceinte du Stade de France. Juste au moment où leurs joueurs venaient humer l'air. Dans les tribunes, Rennes faisait largement le match face au public parisien, et l'a même emporté. Avec pratiquement tout un mur rouge dans le virage, Rennes était supérieur au PSG et sa simple tribune basse. Et cela s'est entendu.