Neymar face aux joueurs de Pontivy
Neymar face aux joueurs de Pontivy | AFP

Coupe de France : Le PSG brise le rêve de la GSI Pontivy

Publié le , modifié le

Il n'y a pas eu de miracle pour la GSI Pontivy, battue 4-0 par le Paris Saint-Germain en 32e de finale de la Coupe de France. Faisant plutôt bonne figure pendant 25 minutes, le petit club breton de 5e division (N3) a fini par céder sur un but contre son camp. Puis Neymar (70e), Mbappé (77e sp) et Draxler (87e) ont enfoncé le clou. La Coupe de France avait déjà été fatale à l'autre club de la ville du Morbihan, le Stade Pontivyen (lui aussi en N3) tombé face à Guingamp, vainqueur 4 à 2.

A la fin du match, et malgré le score sans appel de 4-0, les supporteurs bretons saluaient la prestation des joueurs de Pontivy. Même si le malheureux Sylvain Julé -auteur du but contre son camp à la 24e minute- avait du mal à contenir ses larmes, le Stade du Moustoir portait en triomphe une valeureuse équipe évoluant en National 3. Et les Vert et Blanc, cinquièmes de leur championnat ont bien fait ce qu'ils pouvaient face à une équipe du PSG venue avec de solides arguments. Mbappé, Neymar ou encore Thiago Silva étaient bien présents, démontrant que l'équipe parisienne n'était pas venue pour faire de la figuration.

Menant 1-0 après un coup du sort et une première période sans forcer, le PSG a fini par hausser le ton face à une équipe qui n'avait plus perdu depuis huit rencontres toutes compétitions confondues. Cette fois, la marche était trop haute pour les protégés de Yannick Blanchard qui ont bien tenté de résister face à la rapidité d'exécution de leurs adversaires, mais qui ont fini par craquer.

C'est d'abord Neymar, qui pour son 50e match avec le PSG a doublé la mise (70e, 2-0). Puis, Mbappé a aggravé le score sur un pénalty qu'il est allé chercher (77e, 3-0 sp) et enfin, Draxler a conclu cette soirée d'une pichenette pour porter la marque à 4-0 à trois minutes de la fin du temps réglementaire. Tenant du titre depuis 2015, le PSG poursuit donc son chemin vers les 16e de finale, alors que les joueurs de la GSI Pontivy repartent avec des souvenirs mémorables du Moustoir.

à voir aussi Coupe de France : Andrézieux crée l'exploit et enfonce Marseille dans la crise Coupe de France : Andrézieux crée l'exploit et enfonce Marseille dans la crise

Thomas Tuchel s'est montré satisfait de cette rencontre. "J'attendais (ce type de match). Si on joue sérieusement, ce n'est pas possible pour une équipe de 5e division de nous battre", a-t-il estimé. "Ce n'était pas facile parce que l'adversaire était très organisé et très regroupé et on a perdu beaucoup de ballons faciles. Les dernières passes n'étaient pas assez précises pour marquer deux ou trois buts dès la première mi-temps, mais rien de grave. (...) Je savais que l'adversaire ne pouvait pas jouer avec cet intensité pendant 90 minutes et qu'on allait trouver des espaces entre les lignes dans les vingt dernières minutes", a ajouté le tacticien allemand.

Son homologue de Pontivy, Yannick Blanchard se disait quant à lui fier de son équipe malgré la défaite. "On a fait une première période très cohérente, mais le tournant du match c'est le but contre notre camp, très clairement. C'est comme ça, faut l'accepter", a-t-il précisé. "Ce qu'on avait fait jusqu'à cette minute-là, c'était très bien, on était en place, ils ne trouvaient pas de solutions, on arrivait à se projeter. À la mi-temps, j'ai dit d'essayer de tenir ce 1-0 pour être vivants le plus longtemps possible. (...) On a été une équipe joueuse, on n'a pas fait que défendre, maintenant 4-0, c'est sévère, mais ça montre ce qu'on doit travailler, l'efficacité, le réalisme... Parce que ça se joue sur des détails, le haut niveau, et on a pris une leçon sur ce plan-là."
 

France tv sport @francetvsport