Christian Dafreville
Christian Dafreville, l'entraîneur de la Saint-Pierroise. | Pierre Marchal

Coupe de France : La JS Saint-Pierroise crée l'exploit, ça passe pour Nantes

Publié le , modifié le

La Coupe de France tient déjà sa première surprise. La JS Saint-Pierroise, club de R1 de l'île de la Réunion, s'est offert le scalp du Chamois Niortais (2-1), en dépit d'un écart de quatre divisions et d'un long déplacement en métropole. Seul club de Ligue 1 engagé à 13h, le FC Nantes s'est imposé sans briller à Bayonne (2-0). Ça passe aussi pour Caen, le Paris FC et l'US Granville. Guichen, Fabrègues et Versailles quittent la compétition.

• L'exploit des Réunionnais de Saint-Pierre

La Jeunesse Sportive Saint-Pierroise n'a pas eu de complexes à Niort samedi. Le club de l'île de la Réunion, évoluant en R1, s'est imposé 2-1 chez l'actuel 18e de Ligue 2. L'exploit des hommes de Christian Dafreville s'est dessiné en deuxième période grâce à l'ouverture du score de Gérard Hubert de la tête (59'). Si les Niortais sont rapidement revenus au score sur un csc de Randrianarisoa (63'), les Cigognes ont su trouver la force de reprendre l'avantage au terme d'une percée de Ryan Ponti côté gauche, conclue par une frappe croisée petit filet (75'). 

En tribunes, les supporters du club réunionnais ont assuré le spectacle avant jusqu'à la délivrance. La JS Saint-Pierroise devient le deuxième club ultra-marin qualifié pour un 16e de finale de Coupe de France après le Geldar de Kourou (Guyane) en 1989. Jusque-là, la notoriété du club tenait des courts passages de joueurs bien connus comme les illustres Roger Milla (1989-90), Jean-Pierre Papin (1999-2001) ou Dimitri Payet (1998-1999). Les Cigognes auront l'occasion de briller à nouveau. Reste à savoir contre qui les Réunionnais devront batailler.

• Ca passe pour Nantes, Caen, le Paris FC et Granville

Le FC Nantes n'a pas brillé, mais le FC Nantes s'est qualifié. A Bayonne, où la Brigade Loire s'est vu interdire l'accès du centre-ville, les Canaris se sont imposés 2-0 grâce à un but de Kalifa Coulibaly à la 13e minute et une réalisation de Mehdi Abeid dans le temps additionnel (90+4'). Ponctuellement bousculés, ils auraient pu concéder un penalty en première période pour une main dans la surface. Mais d'un autre côté, un but de Moses Simon a été refusé pour une position de hors-jeu discutable de Coulibaly dans le deuxième acte (63').

La logique a été respectée dans les autres rencontres. Le Stade Malherbe de Caen (L2) s'est rapidement mis à l'abri contre Guichen (N3) pour s'imposer finalement 2-1. Le Paris FC (L2) n'a pas flanché contre Fabrègues (N3), concluant la rencontre sur un score de 2-0. Quant à Granville, quart de finaliste en 2016 et 16e de finaliste en 2018, le club normand fera encore partie des 32 dernières équipes en lice en Coupe de France (victoire 2-1 à Versailles).

Les scores des matches de 13h :

Niort 1-2 Saint-Pierroise
Bayonne 0-2 Nantes
Guichen 1-2 Caen
Fabrègues 0-2 Paris FC
Versailles 1-2 US Granville