Coupe de France : inquiétude pour Neymar, sorti sur blessure à 6 jours de Barcelone

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Caen PSG Neymar

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Paris SG a sauvé l'essentiel (1-0) à Caen (L2) pour se qualifier pour les 16es de finale de la Coupe de France, mercredi, mais la sortie prématurée de Neymar lui a donné quelques frissons avant d'aller défier le FC Barcelone en Ligue des champions.

A six jours d'affronter le FC Barcelone en 8e de finale aller de Ligue des champions au Camp Nou, le doute plane sur Neymar. La star brésilienne du PSG a quitté la pelouse (57e) sans attendre son remplacement. Et ce après une série de chocs subis, notamment un dernier avec Steeve Yago, après lequel Neymar est resté de longues secondes au sol, avant de se relever, pour se plaindre du traitement rugueux qui lui était réservé.

Des précédents inquiétants 

A la reprise du jeu, le Brésilien s'est dirigé directement vers les vestiaires en se tenant la cuisse gauche, pointant notamment son adducteur. A-t-il ressenti une douleur ou était-ce une simple précaution? A six jours de se rendre au Camp Nou, le Brésilien avait peut-être en tête sa blessure à un pied survenue en janvier 2019 contre Strasbourg, en Coupe de France. Dans un match similaire, joué sous un froid glacial, il avait dû dire adieu à la double-confrontation contre Manchester United, que le PSG a finalement perdue, au terme d'un scénario cauchemardesque.

à voir aussi Coupe de France : le PSG bat Caen et se qualifie pour les seizièmes de finale, Neymar sort blessé Coupe de France : le PSG bat Caen et se qualifie pour les seizièmes de finale, Neymar sort blessé

En sortant, alors que l'atmosphère était tendue autour de lui, Neymar a peut-être permis à Mauricio Pochettino d'éviter pareille mésaventure, lui qui doit déjà gérer l'indisponibilité d'Angel di Maria, touché à une cuisse. Le technicien argentin n'a rien à reprocher au Brésilien, capitaine au stade d'Ornano, puisque c'est lui qui a débloqué la situation. Après s'être échappé sur le côté gauche, il a offert un centre parfait à Moise Kean, pour l'ouverture du score (49e). Sans rythme, ni mouvement, Paris s'est reposé sur les fulgurances individuelles de Neymar pour se sortir du piège tendu par des Normands bien organisés. Le PSG pourra-t-il compter dessus mardi prochain ?

AFP