Coupe de France: Hombourg-Haut, la JS Saint-Pierroise, Reims Ste Anne, Linas-Monthléry, les quatre rêves à suivre en 32e de finale

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
La joie des joueurs de Hombourg-Haut, lors de leur victoire sur Auxerre (L2) au 8e tour de la Coupe de France 2019-2020
La joie des joueurs de Hombourg-Haut, lors de leur victoire sur Auxerre (L2) au 8e tour de la Coupe de France 2019-2020 | MAXPPP - PQR/L'EST REPUBLICAIN - Thierry NICOLAS

Avec l'entrée en lice des équipes de Ligue 1, les 32e de finale de la Coupe de France vivent un moment important. Si les projecteurs seront bien sûr fixés sur les deux affiches entre clubs de l'élite (Rennes - Amiens, Monaco - Reims), les "petits" sont attendus pour les inévitables exploits. Parmi eux, trois clubs sortent du lot: le petit poucet Hombourg-Haut, le dernier représentant ultra-marin venant de Saint-Pierre, et Linas-Monthléry, qui reçoit son encombrant voisin du PSG.

• Le petit poucet en plein rêve: Hombourg-Haut

Après avoir éliminé un ancien vainqueur de la Coupe de France, Auxerre, au tour précédent, Hombourg-Haut poursuit son rêve éveillé en disputant ces 32e de finale contre une équipe de Nationale 3, l'AS Prix-lès-Mézières. Pour cette petite ville de Moselle de 6500 habitants, ce match dans les Ardennes peut faire passer un cap supplémentaire. Car une victoire chez le 5e de la poule Grand Est de National 3, qui reste sur deux défaites en championnat, reviendrait à réaliser un exploit presque historique. En effet, une seule équipe de ce niveau a atteint les 16e de finale de Coupe de France: la JS Longuenesse, lors de la saison 2005-2006. Mais à l'époque, cette formation avait bénéficié d'une victoire sur tapis vert face à Caen, qui n'avait pas aligné lors de cette rencontre au moins 7 joueurs présents lors des deux derniers matches officiels. 

• L'ultra-marin en quête d'exploit: La JS Saint-Pierroise

Après avoir éliminé l'équipe de National 3 l'ES Thaon aux tirs au but sur leur pelouse de Saint-Pierre malgré une infériorité numérique durant la prolongation, les joueurs de la JS Saint-Pierroise aspirent à poursuivre l'aventure. Cette fois, et comme lors 7e tour, les ultra-marins ont fait le voyage en métropole pour venir défier les Chamois Niortais. Le 18e de Ligue 2 reste sur quatre défaites en championnat. Une proie pour les Cigognes, le surnom des joueurs de Saint-Pierre ? Christian Dafreville, le coach, sait que ce ne sera pas le cas. Pour preuve, si son équipe est devenue la 18e ultra-marine à disputer les 32e de finale, une seule a été plus loin: l'ASC Le Geldar, battue en 16e de finale en 1989 par le FC Nantes.

• Dans l'ombre d'un grand: l'EF Reims Sainte Anne

Entre le stade Robert-Pirès de Cormontreuil, où joue habituellement l'EF Reims Sainte-Anne, et le stade Auguste-Delaune, où évolue le Stade de Reims, quatre petits kilomètres. A vol d'oiseau, il n'y a rien. Sur le terrain, il y a tout entre les deux clubs. Car le Stade de Reims, c'est un symbole, une image peut-être un peu surannée, mais aussi un palmarès: 2 Coupes de France, 6 titres de champion de France, 2 finales de la Ligue des Clubs Champions...  Aujourd'hui 6e de Ligue 1, l'équipe de David Guion occupe une place qui lui permet de rêver à l'Europe. Pour son petit frère de l'EF Reims Sainte-Anne, le rêve, c'est ce match contre Montpellier. Une rencontre disputée dans le grand stade du voisin, qui lui voyage à Monaco ce week-end. Une affiche, un rêve, pour une équipe qui évolue en Régionale 1 (la 6e division) mais également pour un joueur, le Capverdien Odaïs Fortes, ancien du Stade de Reims arrivé cet hiver au club. Il y a retrouvé un autre ancien du Stade, l'entraîneur (de 1996 à 2000) Manuel Abreu. Pour tous, c'est l'occasion de sortir de l'ombre.

• Le derby francilien inédit: Linas-Monthléry - PSG

Vainqueur de l'épreuve à 12 reprises, ce qui en fait le recordman, le PSG n'a pas un long déplacement à faire ce week-end. Alors que ses joueurs sont revenus de vacances jeudi, le club leader de Ligue 1 a un déplacement de 34km à faire pour affronter Linas-Monthléry sur le terrain de Bondoufle.  Face aux stars parisiennes, des amateurs, plombier, informaticien... Et aussi d'anciens espoirs du PSG, comme le capitaine de l'ESA, Johan Roca, 33 ans, qui était au centre de formation à Saint-Germain-en-Laye de 13 à 17 ans. "Affronter le PSG en fin de carrière, c'est un beau cadeau", dit-il au Parisien. Aujourd'hui, il est professeur des écoles. Dans le stade, ils seront 15 000 à vivre un petit rêve. les places se sont arrachées en deux jours. Et même le coach s'y met: "J'ai 52 ans, je vais au Parc depuis mes six ans", explique Stéphane Cabrelli, abonné au Parc des Princes. "Les joueurs qu'on supporte toute l'année, de jouer contre eux, forcément, c'est quelque chose de bizarre".


Le programme des 32e de finales

Vendredi 3 janvier
(20h55) Bordeaux (L1) - Le Mans (L2)

Samedi 4 janvier
(13h00) Versailles 78 (N3) - US Granvillaise (N2)
FC Guichen (N3) - Caen (L2)
Niort (L2) - JS Saint-Pierroise (DOM-TOM)
Bayonne (N3) - Nantes (L1)
Fabrègues (N3) - Paris FC (L2)
(15h00) Stade Portelois (N3) - Strasbourg (L1)
Stade Briochin (N2) - Gonfreville (N3)
Tours (N3) - Nîmes (L1)
Monaco (L1) - Reims (L1)
(18h00) Rennes (L1) - Amiens (L1)
Red Star (Nat.) - Chambly (L2)
Angoulême-Charentes (N2) - Challans (N3)
Sablé FC (N3) - Pau (Nat.)
St Pryvé St Hilaire (N2) - Toulouse (L1)
Belfort (N2) - Montceau Bourgogne (N3)
Consolat Marseille (N3) - Rodez (L2)
(20h55) Bourg-en-Bresse (Nat.) - Lyon (L1)

Dimanche 5 janvier
(14h15) Raon-l'Etape (N3) - Lille (L1) sur France 3 dans le dispositif "Au coeur des Régions"
Lorient (L2) - Brest (L1) sur France 3 dans le dispositif "Au coeur des Régions"
Trélissac FC (N2) - Marseille (L1) en direct sur France 3
Reims Sainte-Anne (R1) - Montpellier (L1) sur France 3 dans le dispositif "Au coeur des Régions"
Bastia-Borgo (Nat.) - Saint-Etienne (L1) sur France 3 dans le dispositif "Au coeur des Régions"
(17h15) Entente Sannois SG (N2) - Epinal (N2)
Valenciennes (L2) - Dijon (L1)
Dieppe (N3) - Angers (L1)
SSEP Hombourg-Haut (R3) - Prix les Mezières (N3)
Grande Synthe (N3) - Nancy (L2)
Limonest (N3) - Le Puy (Nat.)
Nice (L1) - Fréjus/St-Raphaël (N2)
(20h55) ESA Linas-Montlhery (R1) - Paris SG (L1)

Lundi 6 janvier
(20h55) Rouen (N2) - Metz (L1)