PSG Angers
Face à Angers, Paris n'a pas le droit à l'erreur. | FRED TANNEAU / AFP

Coupe de France : face à Angers, le PSG doit sauver les meubles

Publié le , modifié le

La finale de la 100e Coupe de France sera une opposition de style et de dynamique. Entre un Paris-Saint-Germain qui aime dominer et une équipe d'Angers qui préfère défendre et gérer le match depuis un bloc bas. Entre un PSG privé de titre de champion pour la première fois depuis 2012 qui doit sauver sa saison, et un Sco d'Angers surprenant 12e de Ligue 1 avec le plus petit budget de l'élite.

Les joueurs d’Unai Emery s’apprêtent à jouer contre Angers, et ils ont la pression. La finale de Coupe de France qui les attend samedi soir est décisive. Une défaite surprise et la saison parisienne sera définitivement ratée et Emery clairement menacé. Une victoire logique et les dirigeants du PSG pourront toujours opposer les deux trophées nationaux (Coupe de la Ligue et Coupe de France) comme argument face à ceux qui réclament un grand coup de balais.

Unai Emery joue aussi son poste

Pour cette 100e Coupe de France, Unai Emery doit remobiliser ses troupes. La saison parisienne est terminée depuis le sacre officieux de Monaco le 14 mai face à Lille. Certes Cavani a continué de chasser les buts à la poursuite du record d’Ibrahimovic (50 buts toute compétition confondue l’an dernier), et cette finale lui donne une nouvelle opportunité de terminer en beauté un exercice maîtrisé. Mais le plus grand défi de l’entraîneur basque sera bien de rappeler à ses joueurs qu’ils ne sont pas encore en vacances.

Son poste peut en dépendre. Le nouveau directeur sportif Antero Henrique devrait être officialisé après la finale, ce qui donnera le départ des grandes manoeuvres de l’été. Après une première saison en demi-teinte, marquée par le fiasco barcelonais en Ligue des champions, Emery n’a pas le droit à l’erreur.

20 000 Angevins pour un exploit

Les Angevins eux peuvent arriver décomplexés au Stade de France. Surprenants 12e de Ligue 1, les joueurs de Stéphane Moulin ont pour habitude de dépasser les attentes. Plus petit budget du championnat, le club d’Angers a construit sa réussite sur l’efficacité de son bloc bas, la maitrise des coup de pieds arrêtés et le talent de certains joueurs repérés en Ligue 2 comme Karl Toko Ekambi, arrivé de Sochaux cet été, ou Famara Diedhiou, transféré de Clermont.

Pour leur première finale de Coupe de France depuis soixante ans, les Angevins devraient pouvoir compter sur le soutien de 20 000 supporters qui feront le déplacement au Stade de France. Ils n’auront en revanche pas le soutien des Bordelais. Les Girondins comptent sur une victoire du PSG, qui rendrait leur sixième place au classement qualificative pour la Ligue Europa.

Youmni Kezzouf @YoumniK