Moussa Dembele oeuvre pour Lyon
Moussa Dembele oeuvre pour Lyon | AFP

Coupe de France : Bousculé par Bourges, Lyon rejoint finalement les 16e de finale

Publié le , modifié le

L'Olympique Lyonnais s'est qualifié pour les 16e de finale de la Coupe de France en battant une équipe de Bourges (N3) méritante sur le score de 2-0. Les Lyonnais auront attendu la deuxième période pour trouver la faille par Martin Terrier (59e), puis enfoncer le clou sur un dernier but de Ferland Mendy (77e). Peu avant la pause, Bourges aurait pu ouvrir le score sur une tête de Gaël Ebongue qui a heurté la barre.

C'est donc Terrier, juste avant l'heure de jeu, qui a évité un gros mal de tête à Lyon, en exploitant bien tout le travail préparatoire de Ferland Mendy pour ouvrir le score (1-0, 59e). On retrouve ensuite Mendy à la conclusion du mouvement qui porte Lyon à 2-0 (77e). Et Lyon peut pousser un "ouf" de soulagement. Car dans un match qui s'est résumé à une pelouse indigne, des parades de gardiens, une transversale bénie pour l'OL et des occasions gâchées par Moussa Dembélé, Lyon a bien failli prendre la porte de la Coupe de France dès les 32es de finale.

Ce qui aurait fait plus que désordre pour un club qui a fait des coupes nationales sa priorité puisque le titre en L1 est promis au PSG. Au rayon des portiers décisifs, il y a Lopes, qui s'est démultiplié - claquette, plongeon, parade au pied - pour empêcher Bourges d'égaliser dans les minutes qui ont suivi le but de Terrier (entre les 61e et 63e minutes). Vingt minutes auparavant, Lopes a dit un grand merci à sa barre transversale sur une tête de Gaël Ebongue (41e). "On s'attendait à ce que Lyon ait la possession de balle, alors on a travaillé les coups de pied arrêtés et on a essayé de jouer les contres à fond", a commenté l'auteur de ce beau mais vain "coup de casque" au micro d'Eurosport.

"Quand les occasions ne sont pas concrétisées..."

Son occasion fut la plus belle des 45 premières minutes. Et elle aurait pu faire basculer le match. Car Dembélé a tout manqué devant le but berruyer. "Lyon s'est créé beaucoup d'occasions, Moussa Dembélé aurait pu avoir un hat-trick en première période, et quand les occasions ne sont pas concrétisées, les adversaires prennent confiance", a d'ailleurs bien analysé Gérard Houllier, conseiller du président lyonnais, interrogé sur Eurosport. Et Dembélé a aussi manqué son dernier geste au retour des vestiaires (48e)...

Mais Terrier et Lopes ont fait pencher la rencontre du côté de l'OL: sans eux, cette équipe bis rajeunie avec Oumar Solet et Maxence Caqueret (18 ans tous deux) aurait bien pu tomber dans tous les pièges d'un match de Coupe. Des exemples? Mendy a passé sa première période à répondre aux provocations de ses vis à vis, tandis que Jason Denayer et Marçal n'ont pas toujours été très attentifs. Avant la rencontre, sur Eurosport, Houllier, ancien entraîneur lyonnais, avait mis l'OL en garde contre ce match "traquenard", entre "l'ambiance" - les supporters de Bourges ont usé des lasers pour perturber les Lyonnais - et "la pelouse qui nivelle les valeurs". Bien vu, cette dernière est rapidement partie en lambeaux. Pas la concentration de Terrier et Lopes.

à voir aussi Coupe de France : Nîmes et Montpellier mis au tapis par des clubs de National Coupe de France : Nîmes et Montpellier mis au tapis par des clubs de National
France tv sport francetvsport