Chambéry joie Coupe de France 012011
La joie des joueurs de Chambéry en Coupe de France | AFP - JEAN-PIERRE CLATOT

Chambéry de plus en plus haut

Publié le , modifié le

La magie de la Coupe de France a frappé du côté de Chambéry et ailleurs. Après Monaco, l'équipe de CFA2 s'est offert un autre pensionnaire de Ligue 1 : Brest. Les Savoyards sont allés chercher leur qualification aux tirs au but après avoir égalisé au bout des prolongations (1-1, 4 t.a.b à 3). L'élite a payé un lourd tribu puisque Bordeaux est aussi tombé à Angers (L2) 1-0. Cela porte à 12, au minimum, le nombre d'équipes de L1 éliminées au stade des 16es de finale.

Chambéry ne marche pas encore dans les traces d'Evian-Thonon-Gaillard, leader de L2, mais l'équipe de CFA2 commence à se faire connaître des équipes de L1. L'effet de surprise avait fonctionné contre Monaco au tour précédent (1-1, 3 t.a.b à 2) à tel point qu'Alex Dupont avait senti "le traquenard". L'entraîneur brestois avait vu juste. Pas ses joueurs qui ont été pris de court par le dynamisme savoyard. Et pourtant Brest avait ouvert la marque au début de la 2e prolongation sur un tir croisé de Grougi (107e). "On pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score très tard, expliquait Dupont. Mais c'était sans compter sur le courage et l'abnégation de Chambéry" .Groggy Chambéry ? Pas du tout puisque sur une frappe côté gauche, Faye bloquait le ballon en taclant puis trompait Elana de près (117e). Si Poyet avait le balle de match sur une reprise de volée qui frôlait le poteau chambérien, les Finistériens se montraient trop fragiles dans la séance de tirs au but pour accéder aux huitièmes de finale. Chambéry est lui aux anges et rêve de recevoir une nouvelle équipe de  l'élite au prochain tour. "On a maintenant un souhait de rencontrer une nouvelle équipe de Ligue 1 pour que les joueurs puissent savourer le fait de jouer dans un grand stade, avouait l'entraîneur de Chambéry David Guion. Rencontrer Lyon et mourir à Gerland, ça m'irait bien." Jamais deux sans trois, non ?

Pour la Ligue 1, la Coupe de France 2011 est bientôt à ranger au rayon souvenirs. Après le massacre des 32es de finale, l'équarrissage des pur-sangs de l'élite s'est poursuivie dans l'allégresse sur plusieurs terrains. L'autre grosse surprise est venue d'Angers qui a sorti Bordeaux 1-0 sur un but de Renouard en deuxième période. Le SCO n'a pas volé sa qualification face à des Girondins sans flamme. "Nous avions bien préparé notre coup", a dit le coach angevin Jean-Louis Garcia Comme Guy Lacombe après l'élimination à Chambéry, celle de Jean Tigana pourrait aussi s'éteindre après cet échec à Jean-Bouin. "C'est ma plus grosse déception depuis 17 ans, a annoncé Tigana. Enfin je n'ai pas fait un infarctus, c'est déjà ça. Maintenant il va quand même falloir parler avec les joueurs car nous avons rendu ce soir une très pâle copie" Malmené à Nîmes après l'ouverture du score de Gigliotti (27e), Nancy a eu très chaud. Mais il y avait un sauveur côté lorrain : Feret, double buteur à la 67e et la 108e. Lorient avait lui Autret (107e) pour se sortir du piège tendu par Fontenay-le-Comte. Scotchés à 0-0, les Merlus sont repêchés de justesse. Frédéric Thiriez respire un peu...

Après son succès 2-0 à St-Etienne et un bon tirage au sort, Clermont s'était pris à rêver. Pour le champagne, il faudra repasser. Les bulles sont pour Reims, vainqueurs 3-1 en Auvergne grâce à des buts de Gamiette (24e), Toudic (28e) et Amalfitano (40e) alors qu'Alessandrini avait réduit le score sur un magnifique retourné acrobatique (39e). Héros de l'édition (demi-finale contre Paris), Quevilly s'est arrêté aux portes des 8e de finale de la Coupe de France. L'équipe de CFA a tenu le nul 1-1 contre son homologue Martigues mais s'est inclinée aux tirs au but 5-3. Sans bruit, Le Mans poursuit sa route en Coupe de France. Après ses récents déboires en L2 (défaite contre Reims et Laval), le club sarthois s'est imposé 1-0 à Cherbourg (CFA). En soirée, Strasbourg s'est offert un peu d'air grâce aux charmes de la Coupe. Même en crise, les Alsaciens ont eu la peau du leader de L2 Evian TG 1-0 (but de Mathlouthi 27e s.p.).