Coupe de France Toulouse Paris FC Touré
Youssouf Touré | AFP - Pascal Pavani

Bis Repetita pour le Paris FC

Publié le , modifié le

Le TFC était pourtant prévenu mais n'a pas pu empêcher l'histoire de se répéter. Trois ans après avoir éliminé Toulouse (2-1) en 32es de finale de la Coupe de France, le Paris Football Club a réédité son exploit vendredi soir sur le même score, au même stade de la compétition et sur la même pelouse du Stadium. Premier match et donc première sensation de ces 32e de finale qui se poursuivent samedi et dimanche.

Un club averti en vaut deux. Il faut croire que les Toulousains n'avaient pas bien saisi l'avertissement d'il y a trois ans. Peut-être pensaient-ils que le PFC, qui s'est fixé pour objectif premier la montée en Ligue 2 n'allait pas jouer la coupe à fond grave erreur. Les Parisiens se sont employés avec application pour sortir dignement de cette rencontre. Ils ont mis beaucoup d'engagement pour ne pas avoir l'air ridicule, et finalement, au fil du match, ils se sont mis à y croire. Les hommes de Jean-Luc Vannucchi se sont lâchés, et ont pris des risques, ce qui leur a plutôt réussi face à des Toulousains empruntés.

Le club de National a ouvert la marque par Youssouf  Touré à la 23e minute avant de creuser l'écart cinq minutes après la reprise grâce à Stephen Vincent, très présetn dans la rencontre. Les Toulousains ont réduit la marque par Fodé Mansaré à la 65e minute mais les Parisiens, réduits à dix à la 79e minute, avec beaucoup de générosité, ont tenu bon jusqu'au coup de sifflet final.

Réactions

Sadio Sankharé (capitaine du Paris FC): " C'est magnifique ce que l'on a fait. Nous étions peut-être les seuls à y croire mais nous avons fait ce qu'il fallait. Nous avons été agressifs et nous avons parfaitement respecté les consignes. On est content, c'est un bel exploit mais on savait que l'on pouvait le faire. On voulait les laisser jouer car on savait qu'ils feraient une erreur un moment. On savait qu'en jouant notre football, même face à une équipe de L1, on pouvait le faire. Nous n'avons jamais paniqué. Nous avons été costauds. On vient de battre une équipe de L1 et c'est extraordinaire mais le plus important reste le championnat. C'est un exploit qui va nous servir pour la suite. Ce soir il y a forcément enormémement de joie dans le vestiaire".

Alain Casanova (entraîneur de Toulouse): " Je suis de très mauvaise humeur.  Je ne suis pas fier du résultat. Avec tout le respect que j'ai pour le Paris FC  c'est presque une faute professionnelle de notre part. Montrer aussi peu  d'envie, de motivation et de combativité c'est très décevant. Il nous manquait  trop de choses pour aspirer à mieux. Je n'ai pas eu envie d'attendre plus  longtemps que la fin du match pour dire ce que je pensais à mes joueurs".

Les 32e de finales, samedi 8 janvier

(15h00) Créteil (Nat) - Nice (L1)
Troyes (L2) - Metz (L2)
Chambéry (CFA2) - Monaco (L1) - Eurosport
(16h00) Poissy (CFA) - Strasbourg (Nat)
(17h00) US Chauvigny (DH) - Le Mans (L2)
Nantes (L2) - Cognac (CFA2)
Avranches (CFA) - Vendée Fontenay Foot (CFA)
Montagnarde (CFA2) - Jeanne D'Arc Drancy (CFA)
Arles Avignon (L1) - Sedan (L2)
Forbach (CFA2) - Lille (L1)
Nîmes (L2) - Fréjus Saint-Raphaël (Nat)
(17h45) Bordeaux (L1) - Rouen (Nat) - Eurosport
(18h00) Angers (L2) - Valenciennes (L1)
Vaulx-en-Velin (DH) - Jura Sud Foot (CFA)
(19h00) Trélissac (CFA2) - US Quevillaise (CFA)
(19h30) AS Cherbourg (CFA) - Le Poiré-sur-Vie (CFA)
(20h45) Caen (L1) - Lyon (L1) - A suivre en direct
Paris SG (L1) - Lens (L1) - A suivre en direct
Lorient (L1) - Vannes (L2) - A suivre en direct
Reims (L2) - Montpellier (L1) - A suivre en direct
Jarville (CFA2) - Sochaux (L1) - A suivre en direct
Saint-Etienne (L1) - Clermont (L2) - A suivre en direct