Jérémy Choplin (Bastia)
Jérémy Choplin (Bastia) | PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Bastia, Le Havre, Troyes et Niort coupeurs de tête

Publié le , modifié le

Les clubs bretons ont été les premiers de Ligue 1 à tomber en 32e de finale. Brest, sorti (2-0) par Niort (Nat), et Lorient piégé (4-3) par Le Havre (Ligue 2), n'iront pas plus loin. Sochaux non plus, giflé à Bastia (4-1). Troyes a piégé Caen (4-2 ap). Rennes a maté Nancy (3-0). Lille a étrillé Chantilly (6-0). L'OM a dominé le Red Star (5-0) au Stade de France. Auxerre, Dijon, Nice et Ajaccio sont passés. Bordeaux a usé Saint-Etienne (1-1, 4-2 tab).

Lorient et Brest à la trappe

La Coupe de France réserve bon an, mal an, son petit lot de surprises. Cette édition n'échappe pas à la règle avec quelques éliminations croustillantes. Brest, battu 2-0 à Niort (buts de Diaw 40e et Roye 53e) devant 8 000 spectateurs, et Lorient, défait 4-3 au Havre, ont été les premières victimes de marque. Les Merlus ont été victimes de la course poursuite avec un HAC incroyable. Un but de Yohan Rivière (80e) a scellé la victoire normande dans une ambiance très chaude.La plus belle performance est venue de Corse avec la très belle victoire de Bastia (4-1) contre Sochaux. Des buts de Choplin, Suarez (2) et Khazil.

Alex Dupont (entraîneur de Brest): "Les Chamois ont été plus forts dans l'engagement, dans l'envie, dans la gnac, bref dans tous les domaines. Ce soir il n'y a pas eu photo".

Auxerre s'en sort in extremis

Les amateurs Chambly, club de l'Oise (CFA2) ont eux longtemps cru à leur rêve, ne s'inclinant qu'en toute fin de prolongation contre un club de L1, Auxerre (1-0). Dudka a marqué pour l'AJA à la 116e sur penalty... Le coup est passé près! Heureusement que l'histoire se finit bien pour l'AJA car l'ambiance était tendue à Auxerre avant ce match, à en croire L'Equipe qui rapporte des propos cinglants de l'entraîneur Laurent Fournier à propos de ses joueurs après une séance d'entraînement trop indolente: "Ce sont des touristes. Ils ont joué six matches de Ligue des champions (la saison passée) et ils se prennent pour des champions du monde."

Lille et Marseille impitoyables

Didier Deschamps (entraîneur de Marseille): "On a mis une heure pour les fatiguer. Le but en fin de première période a fait du bien aussi. Après ils ont un peu craqué, on a marqué cinq buts tout aussi beaux les uns que les autres".

Le Losc, tenant du titre, a su se rendre la tâche facile à Beauvais contre Chantilly (6-0). Un triplé de Joe Cole, un doublé de Jelen et un penalty de Hazard ont assuré le spectacle. Idem au Stade de France où l'OM a mis presque une mi-temps pour prendre la mesure du Red Star avant de dérouler ensuite (5-0). Devant 50 892 spectateurs, les Olympiens ont "régalé" avec un doublé de Jordan Ayew, un but d'André Ayew, un autre de Valbuena et un dernier de Cheyrou sur un missile de Benoït Cheyrou.

Le Stade Rennais a assuré contre Nancy (3-0). L'ouverture du score signée Kembo (22e) a mis les Rouge et Noir sur la voie du succès avant que Féret ne double la mise sur un tir magnifique suite à une feinte de Kembo (25e). Boukari a tué tout suspense juste avant la pause (42e). Les hommes de Frédéric Antonetti peuvent espérer remporter cette Coupe de France qu'ils attendent depuis 1971.

Bordeaux sort les Verts

Christophe Galtier (entraîneur de  Saint-Etienne): "C'est une grosse déception. Les  joueurs y ont cru jusqu'au bout après s'être donnés durant 120 minutes. Nous  devons continuer à travailler, à reproduire ce genre de match en étant beaucoup plus efficace offensivement, beaucoup plus "tueurs".

Saint-Etienne et Bordeaux sont allés au bout du suspense pour se départager. Les Girondins croyaient bien obtenir leur qualification à l'issue du temps réglementaire après l'ouverture du score du Brésilien Jussié (35e) sur une action en solitaire magnifique ponctuée d'un tir surpuissant. Mais Ruffier a stoppé un penalty de Bellion (91e) avant que Guilavogui ne marque dans la foulée (1-1). Malgré quelques situations chaudes des deux côtés, rien ne sera marqué durant la prolongation. Et ce sont les Bordelais qui se sont montrés les plus précis dans la séance des tirs au but. Battles, Bellion, Saivet (de justesse), Tremoulinas, Ghoulam et Henrique ont marqué leur penalty, mais Ebondo (bel arrêt de Carrasso) et Nicolita (sur le poteau) ont raté le leur.

Caen a été sorti en prolongation (4-2, 2-2 fin du  temps réglementaire) par Troyes (L2). La rencontre entre Dijon et Versailles n'aura été qu'une formalité pour les hommes de Pantaloni. Thil (36e), Diallo (39e), Jouffreau (51e), Bauthéac (77e) et Corgnet (82e) ont concrétisé la domination dijonnaise. Pas de souci non plus pour les Niçois qui sont venus à bout du club de CFA2 de Mark 2-0. Monzon (52e sur pen.) et Goncalves (90+2) ont été les artificiers pour les Azuréens dans un match qui se déroulait à Calais. Ajaccio a fait le travail à Fréjus (3-0) grâce à Diawara (47e), Kinkela (70e) et El-Hany (91e).

A noter la petite surprise qui est venue de Limoges. Les joueurs de CFA2 ont ainsi donné une leçon de réalisme à Boulogne, club de Ligue 2 (1-0). Et celle en provenance de Sablé-sur-Sarthe (CFA2), tombeur d'un ancien double vainqueur de la Coupe de France, Sedan, aux tirs au but (3-3 ap, 4-2 tab).

Voir la video

Gilles Gaillard