Samed Kilic
Samed Kilic et les Auxerrois ont dû passer par une séance de tirs au but pour intégrer le dernier carré | FRED TANNEAU / AFP

Auxerre arrache sa place en demi à Brest

Publié le , modifié le

Auxerre a décroché son billet pour le dernier carré de la Coupe de France en se qualifiant jeudi à Brest 4 tirs au buts à 2 alors que les deux équipes n'avaient su se départager (0-0) au terme de la prolongation d'une rencontre bien terne, où les protagonistes souvent mal inspirés et maladroits, ont semblé avoir peur de se livrer.

Ce qui a donné un affrontement stérile avec très peu d'occasions de but ni d'occasions de s'enflammer. Mais comme il fallait un vainqueur, le stade a tout de même retenu son souffle lors de la cruelle séance des tirs au but qui a finalement souri à l'AJ.Auxerre, qui n'avait plus atteint ce stade de la compétition depuis dix ans.

Ce qui a donné un affrontement stérile avec très peu d'occasions de but ni d'occasions de s'enflammer. Mais comme il fallait un vainqueur, le stade a tout de même retenu son souffle lors de la cruelle séance des tirs au but qui a finalement souri à l'AJ.Auxerre, qui n'avait plus atteint ce stade de la compétition depuis dix ans.

Un match cadenassé

Si les Brestois ont plutôt été à leur avantage en première période, en prenant le milieu de terrain à leur compte et en s'offrant une grosse opportunité par Grougi dont la tête trop molle ne lui permettait pas de remporter son face à face avec le gardien Léon, leur impact fut insuffisant pour donner le tournis à des Auxerrois attentistes. Comme le match, cadenassé, n'avait que peu de rythme, il fut difficile pour les attaquants de s'extirper de la médiocrité ambiante.

Hormis un coup-franc de Cuvilier mal négocié par Aguilar, seule véritable action dangereuse pour Brest, et un bon ballon pour Gragnic qui manqua totalement son duel avec Hartock, au crédit des Auxerrois, le match fut pauvre en intensité. La prolongation n'apporta guère mieux, les deux formations restant sur la défensive, même si les Auxerrois montraient davantage d'intentions. Mais celles-ci étaient trop timides pour être efficaces.

Finalement, tout se joua donc aux tirs au but. Avec deux tris ratés, au grand dam du publc du stade Francis-Le Blé assez copieusement garni, Brest laissait filer une qualification pourtant à sa portée. Auxerre s'en sortait bien. Même si la manière a beaucoup laissé à désirer. La qualification n''était-elle pas après tout le plus important ?

Christian Grégoire