Attention au piège pour Nantes

Attention au piège pour Nantes

Publié le , modifié le

Nantes est prévenu avant son déplacement à Epinal, mardi lors des premiers matches des 16e de finale de la coupe de France: il ne devra pas prendre à la légère son adversaire de National qui a été une des belles surprises du tour précédent. A noter que le match entre Rouen et Marseille a été reporté en raison d'une fuite de gaz dans une usine chimique de la ville.

On se souvient qu'Epinal a poussé Lyon aux tirs au but après avoir livré une partie époustouflante sur le plan de l'état d'esprit et de l'engagement. Certes, les matches ne se répètent pas forcément,  mais les Vosgiens n'auront rien à perdre. En situation délicate dans leur championnat, ils trouvent un peu de réconfort dans cette épreuve et ont bien l'intention de poursuivre l'aventure. Les Nantais eux, viennent de buter à Laval, signe d'une certaine inconstance même s'ils sont toujours en position d'accéder à l'élite la saison prochaine. Justement, ne seront-ils pas davantage tournés vers la suite de leur saison en L2 ?

Sedan, Troyes, Evian: la tête ailleurs ?

Après sa promenade de santé à Niort face à Chauray au tour précédent, Lorient va devoir affronter un adversaire un peu plus coriace dans les Ardennes. Certes, affublés de la peu glorieuse lanterne rouge de L2, les Sangliers devraient logiquement être plus affamés de points pour l'avenir que d'un exploit immédiat. Mais à Sedan, on compte sur cette opposition avec l'un des ténors de l'élite pour redonner un peu de couleurs à une équipe en plein doute, et en proie également à des problèmes internes. Lorient ne devra donc pas baisser la garde pour éviter toute mésaventure, même si les Sedanais auront peut-être la tête ailleurs.

Tout comme d'ailleurs les deux autre pensionnaires de L1 en lice:  Evian-Thonon qui avait souffert pour écarter Amiens, équipe de CFA aux tirs au buts, et Troyes qui l'avait emporté par le minimum chez les amateurs de Montceau-les-Mines. Les Savoyards, comme les Aubois, se déplacent encore une fois chez des adversaires hiérarchiquement inférieurs, respectivement à Saint-Anne de Vertou (CFA2) et à Fontenay-le-Comte (CFA).  Mais pour Evian-Thonon, premier non relégable, et Troyes, avant-dernier de Ligue 1, la situation est suffisamment compliquée actuellement pour évoluer en parfaite sérénité. L'euphorie et l'envie peuvent prendre le pas sur la qualité technique d'une équipe en difficultés. Et la Coupe de France se nourrit volontiers de ces paramètres particuliers qui abolissent les différences de niveau. C'est ce qui fait sa magie.

16e de finale - Les rencontres de mardi

Epinal (Nat) - Nantes (L2) (18h)
Mende (DHR) - Le Havre (L2) (18h30)
Fontenay-le-Comte (CFA) - Troyes (L1) (19h30)
Sedan  (L2) - Lorient (L1) (19h30)
Saint-Anne de Vertou (CFA2) - Evian/Thonon (L1) (20h00)
Rouen (Nat) - Marseille (L1) reporté

              

Christian Grégoire