Enzo Crivelli (Girondins de Bordeaux)
Enzo Crivelli a inscrit le deuxième but bordelais | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Angers-Bordeaux: La jeunesse girondine fait tomber le SCO

Publié le , modifié le

Avec une équipe largement remaniée et rajeunie, les Girondins de Bordeaux se sont qualifiés pour les 8es de finale de la Coupe de France en dominant Angers sur sa pelouse (1-2). Les buteurs bordelais sont Jussiê et Crivelli contre une réalisation de Ketkeophomphone pour le SCO.

La jeunesse bordelaise au pouvoir. Pour son 16e de finale de Coupe de France sur la pelouse d'Angers, Willy Sagnol avait choisi de faire confiance à ses jeunes, bien lui en a pris. Avec les Prior, Ambrose, Traoré, Vada, Ounas et Crivelli, Bordeaux s'est régalé en pratiquant un jeu plutôt attractif et en laissant peu d'espoir à une équipe d'Angers dans sa configuration type ou presque. La qualification girondine est méritée au vu des occasions obtenues par les visiteurs. Cette victoire permet à Bordeaux de faire mieux que les deux dernières saisons (élimination en 16e) et d'accéder aux 8es de finale pour la première fois depuis 2012/2013 et sa victoire en finale face à Evian-Thonon-Gaillard.

Ounas virevoltant

Le début de match entre les deux formations est plutôt équilibré jusqu'à la 18e minute, moment choisi par Adam Ounas pour s'échapper sur le côté droit et trouver le poteau gauche d'un Petric qui était largement battu. Le jeune bordelais est le joueur le plus en vue dans sa formation mais peine parfois à faire les bons choix. En face, Angers réagit timidement par Benrhama mais Prior se dresse face à lui. Juste avant la pause, Bordeaux prend l'avantage grâce à Jussiê qui trompe Petric du plat du pied gauche suite à un corner mal renvoyé par Ndoye​.

Crivelli, piqûre de rappel

Fort de son avantage, la jeunesse bordelaise est en confiance et va doubler la mise peu avant l'heure de jeu. Parti dans l'axe, Enzo Crivelli est parfaitement trouvé par Thomas Touré. L'international espoir français formé au club, peut célébrer son but d'une manière étonnante: en mimant une piqûre au bras. Jeune qu'elle est, l'équipe de Bordeaux se met en danger en concédant la réduction du score par Ketkeophomphone​ à vingt minutes de la fin et serre les dents pour tenir l'avantage dans les dernières minutes. Chose faite, qualification acquise et expérience engrangée, tout le monde est content. 

Enzo Crivelli
Enzo Crivelli