Nabil Fékir blessé
Nabil Fékir, blessé lors du Derby face à Saint-Etienne sera absent jeudi soir. | Romain Biard / DPPI

Coupe de France : Caen – Lyon, match de la dernière chance

Publié le , modifié le

Ce soir (21h00), le Stade Malherbe de Caen reçoit l’Olympique Lyonnais sur sa pelouse du stade Michel d’Ornano où plus de 18 000 spectateurs sont attendus, pour le dernier quart de finale de Coupe de France. Un match à enjeu pour les deux clubs qui, "dans le dur" en championnat, accordent une importance particulière à la compétition. Leur dernière chance de briller cette année sur la scène nationale.

Bruno Génésio en conférence de presse d’avant match a bien résumé la situation : « A Lyon, gagner la Coupe de France c’est important. Il n’y aura pas un déficit de motivation de notre part. On a un match jeudi où l’on doit se qualifier. Pour Caen, c’est leur coupe d’Europe. » Les Caennais ne s’étaient pas hissés à ce stade de la compétition depuis 20 ans. Pointés à une anonyme treizième place en Ligue 1, une qualification pour le dernier carré de la coupe serait une véritable performance.

L’OL a bout de souffle en championnat

Côté Lyonnais, même son de cloche sur la scène nationale. Même si les Rhodaniens brillent en ligue Europa – en atteste la double victoire contre Villarréal en 16e de finale, (3-1 à Lyon et 1-0 à Villeréal) – leur destin s’assombrit en Ligue 1. En panne de victoire depuis l’exploit contre Paris le 21 janvier dernier (2-1), l’OL voit s’éloigner la 3e place qualificative en Ligue des Champions. Dimanche, les hommes de Génésio concèdent même un nul à domicile contre leur rival historique, Saint-Etienne (1-1). Lyon dispute ainsi son premier quart de finale en coupe depuis 2012. Leur victoire dans la compétition cette année-là reste leur dernier trophée national. D’où l’importance pour le club d’aller chercher un titre cette année, malgré l'absence de leur capitaine, Nabil Fekir de leur buteur Mariano Diaz, blessés, et du Brésilien Rafaël, suspendu.

A Caen, préparation perturbée par le froid et les absences

Mbengue, Ait Bennasser, Bessat, et surtout Da Silva, le taulier de la défense Caennaise, sont forfaits pour le match. S’ajoute à cela les divers petits pépins physiques, qui ont empêché Crivelli, Peeters et Gennevois de s’entraîner en début de semaine. Le stade Malherbe va se présenter amoindrit ce soir sur la pelouse du stade d’Ornano. Celle-ci a été bâchée pour l’herbe du froid, obligeant Caen à délocaliser son entraînement sur le gazon synthétique de Venoix. Des chutes de neige sont aussi attendues aujourd’hui.

Névil Gagnepain