Corruption à la FIFA: deux Argentins assignés à résidence

Publié le , modifié le

La justice argentine a placé sous surveillance judiciaire deux hommes d'affaires soupçonnés d'avoir versé des pots-de-vin dans le cadre du scandale touchant la Fifa et le football mondial. Le juge Claudio Bonadio a levé l'assignation à résidence d'Hugo eet Mariano Jinkis, le père et le fils, mais ceux-ci sont sous une stricte surveillance juridique, en attendant la décision d'un tribunal fédéral argentin de les extrader ou pas vers les Etats-Unis, ont annoncé des sources judiciaire.

Les deux hommes ont refusé leur extradition vers les Etats-Unis, alors qu'un autre homme d'affaires argentin, Alejandro Burzaco, a accepté de rendre compte devant la justice américaine, engagée dans une procédure dans le cadre du scandale de corruption touchant la Fifa.

francetv sport @francetvsport