Coronavirus : Le FC Séoul s'excuse pour l'utilisation de poupées à connotation sexuelle dans les tribunes

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
FC Seoul
Des mannequins sont exposés lors d'un match de football du FC Séoul, à Séoul. | YONHAP / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour garnir leurs tribunes malgré les huis clos imposés lors des rencontres de K-League, la plupart des clubs sud-coréens ont utilisé des affiches, des banderoles ou des effigies en carton de supporters. Mais d'autres ont été plus imaginatifs, mais avec quelques ratés toutefois. Le FC Séoul a dû en effet s'excuser après avoir été accusé d'avoir placé des poupées sexuelles dans son stade.

C'est une information un peu insolite qui a été provoquée par les mesures mises en place pour lutter contre la propagation du coronavirus. Alors que les matchs de K-League, le championnat sud-Coréen, ont repris, les mesures sanitaires imposent des rencontres à huis clos. Alors pour faire croire à un semblant d'ambiance, certains ont eu une idée qui n'a pas été comprise de la même manière par tout le monde. Dimanche, alors que le FC Séoul a joué son premier match à domicile de la saison de la K-League, des mannequins ont été installés dans les tribunes, rapporte le BBC. Au total, 30 mannequins avaient été positionnés, dont 25 "femmes" et cinq "hommes". 

"Mannequins haut de gamme"

Cependant, les fans qui regardaient le match en ligne ont remarqué que certains mannequins ressemblaient plus à des poupées sexuelles qu'à de banals mannequins, ce qui a conduit le club à s'excuser sur Instagram et Facebook. "Nous sommes sincèrement désolés d'avoir mis nos supporters mal à l'aise", a déclaré le FC Séoul dans un communiqué. "Nous nous sommes assurés dès le début qu'elles n'avaient aucun rapport avec des sextoys", affirme le club. Le FC Séoul a insisté sur le fait qu'il s'agissait de "mannequins haut de gamme" plutôt que de poupées sexuelles. De plus, certaines poupées étaient vêtues des T-shirts portant le logo d'un fabricant d'articles sexuels. Selon le club, le fournisseur des poupées les avait auparavant mises à disposition de la compagnie distribuant des sextoys, ce qui expliquerait les publicités inconvenantes.

à voir aussi Le championnat de football sud-coréen va reprendre malgré le coronavirus avec une réglementation stricte Le championnat de football sud-coréen va reprendre malgré le coronavirus avec une réglementation stricte

Le responsable du club, Lee Ji-hoon, a déclaré à la BBC qu'il n'avait pas réalisé de vérifications poussées de l'entreprise qui a fourni ces poupées et qu'elles avaient l'air "très humaines", sans imaginer qu'on puisse penser qu'il  s'agissait de poupées à connotation sexuelle. 

France tv sport francetvsport