Copenhague Gronkjaer joie 122010
La joie de Jesper Gronkjaer du FC Copenhague | AFP - CLAUS BECH

Copenhague l'invité surprise

Publié le , modifié le

Sept des huit premiers qualifiés étant déjà connus avant même les rencontres, la sixième et dernière journée de la Ligue des Champions (groupes A à D) mardi a livré le nom du dernier qualifié: il s'agit de Copenhague, qui a assuré sa 2e place du groupe D en battant facilement son rival du Panathinaïkos (3-1). Dans le groupe A, Tottenham, tenu en échec à Twente (3-3) termine en tête devant l'Inter battu à Brême 3-0. Manchester Uniteds termine 1er du groupe B.

Les Danois étaient en ballotage favorable avant ce match contre le Panathinaïkos, mais ils ne devaient pas passer à côté s'ils voulaient connaître l'honneur de se qualifier pour les 8e de finale. Ils n'ont pas manqué l'occasion, mettant la pression sur une équipe grecque rapidement dépassée, dans une rencontre qui est montée en tension. Copenhague a ouvert le score par Vingaard à la 26e minute, puis doublé la mise sur un pénalty de Gronkjaer. Ensuite, leur pressing sur les cages du Pana a abouti  à un but contre son camp du Français Djibril Cissé. La cause était entendue et le but grec de Kanté arrivait trop tard. Danx ce même groupe D, le Barça en mode "nouvelle vague" avec une équipe renouvelée et des jeunes du centre de formation lancés dans le grand bain, a réussi un bon résultat: une victoire (2-0) devant les Russes de Kazan, une équipe qui lui avait jusqu'alors toujours résisté. Avec seulement deux titulaires habituels au coup d'envoi (Piqué, capitaine d'un soir, et Busquets), a enfin terrassé le Rubin Kazan..Tous été à la hauteur avec une mention spéciale pour Thiago, le plus en vue, ainsi que pour Fontas et Vazquez, les deux buteurs (51e et 83e). 

L'inter inquiète

L'Inter Milan, en perdition en Championnat d'Italie, a concédé sur le terrain du Werder Brême une défaite (3-0) sans conséquence pour son avenir en Ligue des champions mais ô combien inquiétante pour la suite de sa saison. Les Allemands ouvraient la marque à la 38e minute par Sebastian Prödl dont la tête était prolongé par un défenseur de l'Inter dans son propre but. L'enfant terrible du football autrichien Marko Arnautovic, arrivé cet été en provenance de l'Inter, doublait la marque d'une superbe reprise de volée au premier poteau (49). Claudio Pizzarro corsait l'addition en fin de match et mettait l'Inter mal à l'aise. Le tenant du titre, assuré de son billet pour les 8e de finale avant son déplacement en Allemagne, ne manquait certes pas de circonstances atténuantes, avec de nombreuses absences, mais ce revers ne va pas manquer de provoquer des interrogations. L'Inter termine à la 2e place du groupe A derrière Tottenham, ce qui constituent une belle performance pour les Spurs, pour leur première participation à la Ligue des champions.Face à Twente (3-3)  Tottenham a encore justifié son statut de meilleure attaque de la C1 (18 buts inscrits) avec un nouveau festival offensif et notamment un doublé de Defoe. Mais Twente, qui est revenu trois fois au score, a lui aussi joué le jeu jusqu'au bout alors qu'il était déjà assuré de se retrouver en 16e de finale de Ligue Europa.

 Manchester United assure l'essentiel

Manchester United a assuré l'essentiel, la première place de son groupe, en faisant match nul avec Valence 1 à 1 à Old Trafford, après avoir été mené pendant plus d'une heure, Valence ouvrant  la marque contre le cours du jeu, Pablo Hernandez profitant d'une balle perdue bêtement par Carrick à 40 mètres des buts (32). Le jeune Brésilien Anderson, bien placé pour reprendre un tir puissant de Park repoussé dans ses pieds par le gardien valencien Guaita (62), a donné aux "Red Devils" le point qui leur suffisait pour éviter les gros bras Barcelone ou Madrid dès les 8e de finale. Dans l'autre match de ce groupe C,  un match sans enjeu pour deux équipes éliminées, les Turcs de Bursasport ont sauvé l'honneur en inscrivant leur premier point de la compétition en faisant match nul avec les Rangers (1-1).