Mauro Matos, San Lorenzo
Le joueur de San Lorenzo Mauro Matos exulte sous le regard dépité des hommes du Nacional | ENRIQUE ZARZA / AFP

Copa Libertadores: San Lorenzo prend le nul et l'avantage à Nacional

Publié le , modifié le

Le club argentin de San Lorenzo abordera la finale retour de la Copa Libertadores face aux Paraguayens du Nacional, avec un léger avantage après avoir fait match nul (1-1) à l'aller à Asuncion.

Le club cher au pape François a ouvert le score à la 65e minute sur une  reprise de volée de son buteur Mauro Matos. Les Paraguayens ont égalisé à la 93e minute par leur attaquant  Julio Santa Cruz, entré en jeu en seconde mi-temps. Devant 41.000 spectateurs, les coéquipiers argentins de Mauro Cetto (ex-défenseur de  Nantes, Toulouse, Lille), forfait sur blessure, ont nettement dominé la rencontre. Sans le poteau, Mas aurait même pu leur donner l'avantage dès la 30e minute.

"El Ciclon" abordera donc le match retour le 13 août à Buenos Aires avec un léger avantage. "Il reste 90 minutes. En résumé, San Lorenzo a été supérieur. Il faudra remporter la Coupe à la maison, entre "Corbeaux" (un des surnoms du club. En Argentine, les curés sont nommés ainsi à cause de leur robe noire. Et le nom San Lorenzo provient du curé Lorenzo Massa...). Allez Ciclon! Courage, football et humilité", pousse l'institution azulgrana sur son compte Twitter. 

San Lorenzo, un grand sans Libertadores​

Vainqueur de la Sudamericana, équivalent de l'Europa Ligue, en 2002, le club du quartier de Bajo Flores n'a jamais remporté la plus grande compétition sud-américaine de club. Le Nuevo Gasométro, stade dans lequel le club rouge et bleu évolue depuis 1993 devrait sentir le souffre. Considéré comme l'un des cinq plus grands clubs argentins avec Boca Juniors, River Plate, Independiente et le Racing, San Lorenzo est en passe de mettre fin à une anomalie.

Un désir que nourrit également le Nacional. Malgré ses neuf titres de champion du Paraguay, le club de la capitale guarani n'a jamais soulevé la Libertadores. "Mercredi, nous remporterons la finale de la Coupe à domicile. Allez Ciclon! Nous touchons la victoire du doigt. Allez San Loré... nous voulons la Coupe!" s'enflamme les Argentins sur leur compte Twitter. Le match retour a déjà commencé.

Jerome Carrere