Ospina envoie la Colombie en demi-finales

Ospina envoie la Colombie en demi-finales

Publié le , modifié le

Grâce à deux spectaculaires arrêts, dont un dans la séance des tirs au but, David Ospina a offert à la Colombie son billet pour les demi-finales de la Copa America 2016 face au Pérou (0-0, 4 tab à 2), vendredi.

La Colombie attendait beaucoup de James Rodriguez, mais l'attaquant du Real Madrid, bien muselé par la défense péruvienne, n'a guère eu l'occasion de briller. Mais pour le plus grand bonheur des "Cafeteros", éliminés en quarts de finale du Mondial-2014 et des Copa 2011 et 2015, Ospina les a sauvés d'une nouvelle désillusion. Après 90 minutes d'une domination stérile, la Colombie est passée tout près de la catastrophe. Dans le temps additionnel, le Pérou, jusque là bien transparent, a failli marquer sur un corner repris de la tête par Christian Ramos, plein axe face au but colombien. Mais Ospina veillait et a réussi à détourner le ballon au dessus de sa transversale au prix d'un impressionnant arrêt-réflexe. 

Outsider contre le Chili ou le Mexique

Quelques minutes plus tard, le gardien d'Arsenal était encore le héros de tout un pays, dans la séance des tirs au buts qui, dans la Copa America 2016, est disputée dès la fin du temps réglementaire.
Alors que les trois premiers tireurs colombiens et les deux premiers péruviens avaient fait mouche, Ospina, bien que pris à contrepied, a fait la différence en détournant du pied le tir de Miguel Trauco.
Sebastian Perez a enfoncé le clou pour la Colombie, avant que Christian Cueva ne rate complétement le cadre et scelle l'élimination du Pérou. Pour sa première demi-finale de Copa America depuis 2004, la Colombie sera opposée mercredi à Chicago à un sacré client. Il s'agira soit du Chili, tenant du titre, soit du Mexique, l'équipe qui a fait la plus forte impression depuis le début du tournoi avec l'Argentine. 

Les joueurs de Jose Perkerman devront hausser singulièrement le niveau de leur jeu, parfois indigent face au Pérou. Contre une équipe qui ne leur réussit pas et qui a éliminé le Brésil (1-0) dès la phase de poules, les "Cafeteros" n'ont eu que deux occasions de but à se mettre sous la dent, par l'inévitable Rodriguez. A la 21e minute, il a pris de vitesse les milieux de terrain péruviens dans l'axe et a surpris le gardien adverse d'une frappe enveloppée, mais le ballon a percuté le montant gauche. En seconde période, dans une rencontre très physique et intense, le seul éclair pour la Colombie est venu de Rodriguez (54), mais sa reprise de la tête trop molle n'a pas inquiété Pedro Gallese.

AFP

Copa America