La Colombie se console à la Copa America

La Colombie se console à la Copa America

Publié le , modifié le

Déçue après son élimination en demi-finale de la Copa America par le Chili, la Colombie a tout de même sauvé son tournoi en montant sur le podium après sa victoire (1-0) face aux Etats-Unis, dans le match pour la 3e place dimanche à Glendale, en Arizona. Avec cette 3e place, la Colombie a décroché son meilleur résultat en Copa America depuis son titre à domicile en 2001.

Trois semaines après s'être rencontrés pour donner le coup d'envoi du tournoi (avec déjà une victoire colombienne) , les Etats-Unis et la Colombie se retrouvaient pour la "consolante", avec chacun le même objectif: terminer aec les honneurs. Pour la Colombie parce qu'elle était revancharde après sa demi-finale où elle n'a pas eu l'mpression d'avoir pu s'exprimer pleinement. D'abord à cause d'un premier quart d'heure complètement raté puis ensuite parce qu'elle est restée coincée pendant deux heures dans son vestiaire à cause de trombes d'eau, avant d'être réduite à dix à l'heure de jeu. Finalement, ce sont les États-Unis qui ont fait les frais de cette frustration colombienne. 

Des Colombiens revanchards

Carlos Bacca a inscrit le seul but d'une rencontre très intense et spectaculaire: l'attaquant de l'AC Milan a trompé à bout portant Tim Howard, titularisé pour la première fois, au terme d'une belle action collective lancée par Juan Cuadrado et superbement relayée par James Rodriguez (31).
"Team USA", humiliée en demi-finale par l'Argentine de Lionel Messi (4-0), a eu sa chance, notamment par Clint Dempsey sur un coup franc détourné par David Ospina (51e) et par Bobby Wood qui a frappé le poteau gauche (62e). Les Américains motivés ont été un peu plus agressifs que d'habitude mais la Colombie était tout de même un cran au-dessus.

Les Américains qui, eux, voulaient aussi finir en beauté pour cette Copa America à domicile, ont pu mesurer qu'il leur rester encore à travailler pour franchir un palier. Certes, ils ont égalé leur meilleur résultat dans une Copa America en finissant 4e comme en 1995. Mais l'équipe de Jürgen Klinsmann a concédé trois défaites en six matches et manque encore de confiance pour inquiéter les meilleures équipes.

Christian Grégoire

Copa America