Sergio Batista conférence de presse Argentine 2010
Sergio Batista | AFP PHOTO / Yoshikazu TSUNO

Copa America - "Pas un échec" selon Batista

Publié le , modifié le

Le sélectionneur de l'Argentine Sergio Batista a estimé que l'élimination de son équipe aux tirs au but en quart de finale de la Copa America samedi soir ne représentait "pas un échec" et que l'idée de démissionner ne lui était "jamais venue à l'esprit". "Je n'appelle pas cela un échec, le mot échec est très fort, a-t-il déclaré en conférence de presse. On a fait tout notre possible pour gagner, mais on n'y est pas parvenus."

J'ai signé mon contrat il y a deux mois, l'élimination me fait mal, comme  à tout le monde, mais je n'imagine pas un instant partir, non non, ça ne m'est  jamais venu à l'esprit", a-t-il ajouté. "Mon travail a commencé il y a cinq ou six mois, on a un projet, il faut  continuer à faire la connaissance des joueurs, a-t-il précisé. On pensait venir  ici pour gagner la Copa, mais en pensant au projet, parce que le plus  important, c'est la Coupe du monde".  En quatre matches dans le tournoi, l'Argentine a fait trois nuls et n'a  remporté qu'un match, contre l'équipe des moins de 22 ans du Costa Rica (3-0). Interrogé sur une éventuelle autocritique, Batista a répondu:  "L'autocritique, c'est que les choses ne sont pas arrivées comme on le voulait.  Quand il faut changer après deux matches, c'est qu'il y a quelque chose. Il  faudra certainement résoudre certaines choses. L'autocritique, on la fera, on  verra là où on s'est trompé. Il y a des choses qu'on a mal faites, et d'autres  bien".

Concernant le match, "on ne peut pas être content, parce qu'on n'aime pas  être éliminé, mais je suis content des joueurs, a dit le sélectionneur. On a  commencé à se désorganiser parce qu'on n'y arrivait pas. On a bien joué en  première période, on aurait pu l'emporter à ce moment. Ensuite, on a baissé  dans l'intensité. C'était un match dur, et jouer à 10 contre 10 nous a  désorganisés". "Messi a fait 30 minutes exceptionnelles, puis il a baissé, un peu comme  toute l'équipe, a encore relevé Batista. Il a fait un très bon match, et il a  montré qu'il était à la hauteur. J'ai mis Pastore pour donner plus de force à  notre secteur offensif, mais malheureusement Mascherano est sorti, et on n'a  pas pu jouer comme en première période".

Romain Bonte