Le Conseil d'Etat
Les membres du Conseil d'Etat devront se prononcer | Maxppp - Le Parisien

Conflit Ligue/Fédération: le Conseil d'Etat tranchera en août

Publié le , modifié le

L'action en référé introduite par la Ligue de football professionnel auprès du Conseil d'Etat, pour dire le Droit après l'annulation par le Comité exécutif de la Fédération (FFF) du principe de deux montées, deux descentes entre la L1 et la L2, tel que l'avait décidé la Ligue, sera tranchée le 13 août prochain.

C'est ce qu'a confirmé lundi le Bureau des Référés du Conseil d'Etat, la plus haute juridiction administrative en France. Seul hic à cette décision de juger l'affaire le 13 août: les deux championnats de L1 et de L2 auront déjà repris.

Dans un premier temps la Ligue avait décidé de réduire à deux le nombre de montées et descentes entre la L1  et la L2 pour la saison suivante, avant de se raviser et de valider cette modification pour la saison à venir, provoquant la fronde des clubs de Ligue 2. Il y a quatre jours, le Comité exécutif de la Fédération a décidé d'annuler ce principe de deux montées, deux descentes adopté par la Ligue. Celle-ci a donc annoncé, par la voix de son  président Frédéric Thiriez, sa volonté de saisir "en référé le Conseil d'Etat" pour infirmer cette décision.

Les clubs de L1, concentrés sur leurs propres intérêts économiques, se sont associés à l'action, estimant qu'"en annulant cette décision, largement majoritaire au sein même de l'ensemble des instances du football professionnel, le Comité exécutif de la FFF a commis un véritable abus de pouvoir". Comme l'a déclaré Frédéric Thiriez, "une crise majeure" ébranle les instances dirigeantes, qui s'opposent désormais autant que les présidents de clubs de L1  et de L2. Ces derniers souhaitent aussi que le football français ne soit pas exclusivement tournés vers les clubs de l'élite et permette à la deuxième division d'exister aussi, en ayant des perspectives de pouvoir monter, sans quoi il sera difficile de mobiliser des investissements à ce niveau.

Christian Grégoire