Patrick Kanner
Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Conflit Fédération/Ligue: le ministère en médiateur

Publié le , modifié le

Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, a indiqué jeudi qu'il était prêt à "jouer les Messieurs bons offices" dans le conflit qui oppose la Ligue à la Fédération française de football.

"C'est au juge du Conseil d'Etat (saisi en référé par la LFP) de trancher  mais mon rôle, et Thierry Braillard, le secrétaire d'Etat aux sports est sur la même ligne, est de veiller à ce que l'image du football français ne soit pas ternie, spécialement à un an de l'Euro", a déclaré M. Kanner. "Nous sommes prêts à jouer les Messieurs bons offices afin de faciliter le dialogue".

Sur le fond du dossier, le ministre a rappelé qu'il était "très opposé à  l'idée d'une ligue fermée." "En revanche, a-t-il ajouté, la question de deux clubs qui montent au lieu de trois se pose. Le phénomène d'aller-retour permanent des mêmes clubs n'est satisfaisant pour personne..Le problème existe mais la solution imaginée par Frédéric Thiriez (président de la Ligue) n'est pas la bonne façon de le régler, c'est un changement de règles du jeu à quelques jours de la reprise des championnats".

Pour le ministre, "il y a moyen de trouver un accord. Je croyais d'ailleurs qu'ils étaient d'accord. Le problème, c'est la mise en oeuvre", a renchéri Patrick Kanner tout en déplorant "la solution judiciaire", d'un recours au Conseil d'Etat. "Je fais appel aux sens des responsabilités de ces deux grands passionnés de football. A un an de l'Euro, on ne peut pas se permettre de donner une image négative de la gouvernance du football. Nous nous tenons disponibles, avec Thierry Braillard, pour faciliter les conditions d'une reprise du dialogue, à condition que Frédéric Thiriez et Noël Le Graët le souhaitent, a-t-il conclu.

Christian Grégoire