Cristiano Ronaldo content but face à la Lettonie
Cristiano Ronaldo a été l'un des grands artisans de la victoire des siens. | AFP

CM 2018: Le Portugal écrase la Lettonie, la Belgique pulvérise l'Estonie

Publié le , modifié le

Sale soirée pour les pays baltes en ce dimanche de matches qualificatifs pour la Coupe du monde. La Lettonie a subi la loi des champions d'Europe portugais à Faro. Les coéquipiers de Cristiano Ronaldo s'imposent (4-1) avec un doublé du madrilène. Les hommes de Fernando Santos restent deuxièmes du groupe B à trois points de la Suisse. Dans le groupe H, les Diables Rouges de Belgique ont fait vivre l'enfer à l'Estonie (8-1).

Le Portugal a conservé sa deuxième place du groupe B de qualification pour le Mondial-2018 en battant la Lettonie (4-1) avec un doublé de Cristiano Ronaldo, qui avait pourtant gâché l'occasion de mettre les siens à l'abri en manquant un penalty, dimanche à Faro. Avec ce troisième succès consécutif après la défaite subie en Suisse (2-0) en ouverture de campagne qualificative, les Champions d'Europe comptent neuf points et trois longueurs de retard sur les Helvètes, qui ont poursuivi leur sans faute face aux Iles Féroé (2-0) plus tôt dans la soirée. A l'image de son début de saison mitigé, Cristiano Ronaldo a ouvert le score sur penalty (1-0, 28e) mais a ensuite manqué l'occasion de tuer le match depuis la marque des onze mètres (59e).

Déstabilisée, la Selecçao a permis l'égalisation des Baltes par Zjuzins (1-1, 67e) avant de reprendre l'avantage aussitôt après, par William Carvalho (2-1, 70e). Pour se racheter, Ronaldo faisait le break d'une superbe frappe acrobatique (3-1, 85e), avant que Bruno Alves ne fixe le score final (4-1, 90+2). Privé de Pepe et Joao Moutinho mais avec Nani et Raphaël Guerreiro de retour, le Portugal a buté sur le rideau défensif letton jusqu'à ce que l'arbitre siffle le premier penalty, pour une faute sur Nani.

Les Belges se​ promènent

La Belgique, euphorique, a signé son quatrième succès en autant de rencontres des qualifications pour le Mondial-2018 en giflant l'Estonie dimanche à Bruxelles (8-1), se rapprochant encore un peu plus de la Coupe du monde en Russie. Outre le but contre son camp de Ragnar Klavan (64e), Thomas Meunier (8e), Dries Mertens (16e, 68e), Eden Hazard (25e), Yannick Carrasco (62e) et Romelu Lukaku (83e, 88e) se sont régalés: les Diables Rouges du sélectionneur espagnol Roberto Martinez ont été efficaces et spectaculaires, particulièrement durant la première demi-heure, face à des Estoniens dépassés. Seul le but de Henri Anier (30e) a quelque peu perturbé le clan belge et énervé le gardien Thibaut Courtois qui était invaincu depuis plus de 500 minutes en équipe nationale. La Belgique est en tête de son groupe, devant la Grèce, et peut voir l'avenir en rose même si sa défense est en chantier en raison des blessures récurrentes de ses cadres (Kompany, Vermaelen et Alerweireld).

Dimanche, les Diables ont semblé jouer "à l'espagnole". Un jeu rythmé, fait de combinaisons et de petites passes rapides débouchant sur des buts spectaculaires. Dans un système très offensif avec trois défenseurs seulement, Eden Hazard et Kevin De Bruyne se sont sentis très à l'aise, côte à côte, en soutien de l'attaquant de pointe Romelu Lukaku. Le sélectionneur Roberto Martinez a peut-être trouvé la formule pour faire jouer les deux stars ensemble.

Oranje et feu Depay

Les Oranje ont eu chaud! Après avoir cédé face à la France à domicile (1-0 en octobre), ils se sont imposés petitement au Luxembourg (3-1), revenant ainsi à hauteur de la Suède et à trois longueurs du leader français. L'équipe ​de Danny Blind a donc ramené ce qu'elle était venue chercher dans le Grand-Duché, sans éteindre les doutes qui la rongent depuis de longs mois, culminant avec l'absence à l'Euro en formule élargie. Robben, capitaine qui n'a disputé que la première période, a ouvert la marque, puis les Luxembourgeois ont égalisé sur penalty. Depay, qui avait remplacé Sneijder à la pause, a ensuite marqué ses deux premiers buts de la saison, un doublé ô combien important puisqu'il évite une humiliation aux Oranje. En bas de tableau, la Bulgarie a battu le Belarus 1-0.