Schieber Hart Dortmund Manchester City
Schieber (Dortmund) marque devant Hart (Manchester City) | FEDERICO GAMBARINI / DPA / AFP

City touche le fond, Arsenal se mutile

Publié le , modifié le

Champion d’Angleterre en titre, Manchester City quitte la Ligue des champions sans le moindre succès, en s’inclinant à Dortmund lors de la dernière journée de la phase de groupes (1-0). Arsenal a mené en Grèce avant d’être battu par l’Olympiakos (2-1). Un succès aurait permis aux Gunners de terminer premiers de leur groupe car Montpellier a décroché le nul contre Schalke 04 (1-1). Le Zénith Saint-Pétersbourg est lui reversé en Ligue Europa aux dépens d'Anderlecht.

Tout champion d’Angleterre qu’il est, Manchester City quitte la scène européenne la tête basse. Incapables de vaincre lors de cette phase de groupes, la bande à Roberto Mancini s’est encore montrée fébrile et peu inspirée au Westfalenstadion de Dortmund (1-0). Maître d’Allemagne, le Borussia a lui préservé son invincibilité à domicile face aux clubs anglais en coupes d'Europe (4 victoires, 3 nuls) et confirmé sa première place du groupe D, sans concéder la moindre défaite. Empruntés, les Anglais ont été punis par Schieber (57e) alors que leurs adversaires alignaient de nombreux remplaçants. Un résultat qui va relancer les spéculations sur l’avenir du technicien italien à la tête des Citizens. Ces derniers n’ont désormais plus que le championnat national pour sauver une saison sans printemps européen. Sévèrement battu par le Real Madrid (4-1), l’Ajax Amsterdam en profite pour conserver sa 3ème place synonyme de Ligue Europa. Un doublé de Callejon puis des buts de Kaka et de Ronaldo ont permis aux Madrilènes d’imposer facilement leur loi à Bernabeu.

Arsenal, autre boiteux anglais

Le mauvais sort n’a pas touché que Man City en Angleterre. Pourtant aidé par Montpellier, auteur d’un match nul contre Schalke 04, leader du groupe (1-1), Arsenal s’est manqué dans les grandes largeurs face à l’Olympiakos. Dominés tout au long du match, les hommes d’Arsène Wenger ont cru tenir le bon bout au Pirée en ouvrant le score par Rosicky (38e). Mais Maniatis (64e) puis Mitroglou (75e) ont fait entendre raison aux Gunners. Avec un point de retard sur les Allemands, un succès leur aurait pourtant permis de s’approprier le fauteuil de leader du groupe B et ses avantages (rencontre avec un 2nd de groupe et match retour à domicile en 8ème). Comme lors de l’édition 2010-2011, les " Canonniers" manquent le coche dans une poule abordable. Cette année-là, ils avaient croisé la route du Barça dès les 8èmes. Leur aventure continentale s’y était arrêtée...

Montpellier a tout tenté

Pour le champion de France, elle était déjà finie. Les hommes de René Girard n'ont pourtant pas galvaudé leur dernier rendez-vous avec la "coupe aux grandes oreilles". Mené au score par les Allemands (Höwedes, 56e), les Héraultais ont fait preuve d'orgueil pour recoller grâce à Herrera (59e). Sans un Hildebrand inspiré, l'Argentin aurait même pu être le héros de la soirée. Mais le portier du club de la Rhur a tout repoussé (65e, 87e, 89e). "Je pense qu'on méritait de l'emporter ce soir, il ne nous a pas manqué grand chose en fin de match, a jugé René Girard à l'issue de la renncontre. Les deux matches contre cette équipe de Schalke ont été de bonne tenue, les regrets c'est lors des deux matches contre l'Olympiakos où il y avait possibilité de prendre des points. On a vu ce qu'était la Ligue des champions, j'espère qu'il y aura une prochaine fois."

Le Zénith, prestige et Ligue Europa

Dans le groupe C, le Zénith Saint-Petersbourg renforcé à coup de millions cet été préserve l’essentiel en rejoignant l’Europa League. Les Russes se sont offerts un succès de prestige à San Siro en dominant un triste Milan AC par l’intermédiaire de Danny (35e, 0-1). Ils échouent à un petit point des Transalpins. De quoi se mordre les doigts, vu le niveau de jeu proposé par leur adversaire toutefois déjà qualifié avant le match. Quant au leader du groupe Malaga opposé à Anderlecht, il a conservé son invincibilité avec un match nul 2-2. L’ex fantôme monégasque M’Bokani a offert un point aux Belges à la 89e minute. La Ligue des champions offre décidément de sacrées surprises…

Jerome Carrere