Chine : du public autorisé pour la première fois dans les stades de foot

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
China football
Les joueurs du SIPG de Shanghai participent au premier entraînement public après l'apparition du coronavirus, 7 mai 2020. | REUTERS/Aly Song

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Des supporters devraient être autorisés à pénétrer samedi dans un stade de football en Chine à l'occasion d'un match de championnat de Super League (1ère division), une première depuis le début de l'épidémie de Covid-19.

Le public va pouvoir revenir dans les stades chinois ce samedi à l'occasion d'une rencontre de Super League (1ère division). Après un retour de la saison le 25 juillet dernier avec cinq mois de retard en raison de la crise sanitaire, elle se déroule jusqu'à présent à huis clos sur terrain neutre, dans les villes de Suzhou (est) et Dalian (nord-est).

Le coronavirus a été repéré pour la première fois en Chine fin 2019. Mais le pays a depuis largement endigué l'épidémie et aucun mort n'a été recensé depuis mi-mai. Des responsables de la fédération se sont réunis mercredi avec les autorités de Suzhou afin d'allouer 500 places aux supporters du Shanghai SIPG et 500 à ceux du Pékin Guo'an, selon une source proche du dossier.

Du public pour un choc entre prétendants au titre

Les deux formations sont des candidats sérieux au titre. Le club shanghaïen compte dans ses rangs les Brésiliens Hulk et Oscar. L'équipe pékinoise est entraînée par le Français Bruno Genesio.

Les chiffres sont en attente d'homologation par les "services concernés", mais 1.900 personnes au total pourraient être autorisées à assister à la rencontre, a indiqué jeudi le Quotidien de la jeunesse de Pékin, un journal officiel. Parmi les spectateurs pourraient figurer des supporters des équipes de Pékin et de Shanghai, des membres du personnel soignant ou encore des secouristes ayant participé aux opérations contre les récentes inondations dans le sud de la Chine.

Chaque spectateur devra fournir une attestation prouvant qu'il a passé un dépistage au coronavirus négatif durant la semaine écoulée, porter un masque, respecter une distance d'au moins un mètre et subir un contrôle de température à l'entrée.

AFP