Les joueurs du Shakhtar Donetsk, heureux après l'ouverture du score
Les joueurs du Shakhtar Donetsk, heureux après l'ouverture du score | SERGEI SUPINSKY / AFP

Chelsea tombe, Barcelone et United au forceps

Publié le , modifié le

Chelsea, le tenant du titre, s'est incliné chez l'étonnante équipe du Shakhtar Donetsk (2-1) lors de la 3e journée tandis que la Juventus a arraché le nul chez les Danois du Nordsjaelland (1-1). D'une manière générale, les cadors ont souffert. Manchester United a remonté deux buts pour battre le Sporting Braga (3-2) dans son antre Old Trafford. Barcelone a remonté un but avant de battre le Celtic (2-1) au bout des arrêts de jeu.

Chelsea et la Juve au piquet

"Il faut bien analyser la performance du Shakhtar. C'est une équipe très forte,  surtout à domicile, et ils l'ont montré ce soir", a constaté le manager de Chelsea Roberto Di Matteo.

Ne cherchez pas l'épouvantail du groupe E. Ce n'est pas Chelsea, ni la Juventus Turin. Le Shakhtar Donetsk réalise une phase aller presque parfait en infligeant une défaite nette et sans bavure aux Anglais, leaders invaincus en championnat. Un but au début de chaque mi-temps a eu raison du champion d'Europe: un but rapide par Alex Teixeira (3e) grâce à double mauvais renvoi de l'axe Terry-Luiz puis une frappe de Fernandinho (52e) pour finir le travail. La réduction du score d'Oscar était anecdotique (88e). Le champion d'Europe a perdu. Avec 27 victoires de suite dans sa Dombass Arena (toutes compétitions  confondues), le Shakhtar Donetsk du tacticien Lucescu est adversaire redoutable.

"Il y  a des degrés, des niveaux, ce qu'on fait en championnat ne suffit pas en Ligue  des champions, et ce qu'on fait en Ligue des champions ne suffit pas en équipe  nationale", le capitaine Gianluigi Buffon.

Dans le même temps, la Juventus a connu une grosse désillusion sur la pelouse des Danois de Nordsjaelland qui n'avait pas marqué en poule et encaissé six buts en deux matches. Une frappe enroulée de Beckmann a fini dans la lucarne gauche de Buffon (50e, 1-0. Malgré l'égalisation de Vucinic (81e), c'est une contre-performance des Italiens.  La "Vieille Dame" a deux visages. Irrésistible en Serie A, où elle n'a plus  perdu depuis 47 matches, elle a aligné un neuvième nul consécutif en Coupes  d'Europe, où elle n'a plus remporté un match depuis août 2011. La qualification va bien se jouer à trois.

Barcelone au bout du match

"C'est mon premier but au Camp-Nou et, en plus, il est décisif. Un match dure 90 minutes et ce sont autant de minutes que le Barça tente de mettre à profit pour  marquer",  a dit Jordi Alba.

Barcelone a lutté face au Celtic avant de trouver la faille par Jordi Alba à la… 94eme minute. Avant, l'attaquant grec chevelu Samaras déviait le ballon dans le petit filet barcelonais (18e). Iniesta égalisait avant la pause après une combinaison à trois avec Messi et Xavi (45e). Les Ecossais ont ensuite défendu en bloc de manière efficace et le portier Forster a réalisé des merveilles, notamment devant Messi (68e et 75e), Sanchez (73e). Et quand le gardien était battu, Villa, entré en jeu, trouvait le  poteau (90e). En vain. Les Catalans poursuivant  ainsi leur sans-faute avec trois victoires dans la compétition.

Le Spartak Moscou, qui n'avait remporté qu'un de ses 15 derniers matches à domicile en phase de poules de la Ligue des champions avant la rencontre, a lancé sa compétition en dominant le Benfica Lisbonne à domicile. Rafael Carioca a ouvert la marque (3e) avant l'égalisation des Portugais par Lima (33e). Juste avant la pause, Jardel a trompé son gardien pour offrir la victoire au moscovite. Une bouffée d'air après trois revers de suite en championnat.

Manchester United revient de loin

"C'est l'histoire de notre saison à domicile. Nous commençons mal, nous encaissons des buts et ensuite nous devons nous bagarrer pour sauver la situation. Par moments nous avons joué un football  fantastique. Il y a une certaine  inquiétude concernant ces buts encaissés", a dit Alex Ferguson.

Menés 2-0 en Ligue des Champions sur sa pelouse, United n'a pas baissé pavillon. Un doublé de son attaque mexicain Hernandez (25e et 75e) et un but d'Evan (62e) ont eu raison d'une belle équipe de Braga. Le Sporting a surpris la défense mancunienne dès la 2ème grâce à une tête d'Alan au point de penalty (2e). Alan réalisait le doublé sur un service d'Eder (20e). Mais les Reds Devils ne lâchent jamais. Avec 9 points, l'équipe d'Alex Ferguson a un pied et demi en huitième et "Chicharito" s'est ainsi rappelé au bon souvenir de son entraîneur qui l'utilise très peu cette saison (une seule titularisation en  Premier League contre Wigan, dans un match où il a d'ailleurs marqué).

Galatasaray n'a pas réussi à se relancer dans la compétition. Les Roumains de Cluj ont ouvert la marquer à la suite d'un ballon dévié par le genou de Nounkeu (19e). Réduit à 10 après l'expulsion d'Aguirregaray pour son deuxième jaune en trois minutes (28e), Cluj a résisté jusqu'à l'égalisation de Burak (76e).

Mathieu Baratas