Chelsea, le Bayern et le Real Madrid en forme

Chelsea, le Bayern et le Real Madrid en forme

Publié le , modifié le

Le Bayern s'est fait plaisir en atomisant Hoffenheim 7-1, et profite des contre-performances de Moenchengladbach (0-0 contre Freibourg) et du leader, tenu en échec à Augsburg (0-0). Outre-Manche, Chelsea a retrouvé le sourire en battant Stoke (1-0), avec le 100e but de Didier Drogba en Angleterre. Mauvaise opération pour Tottenham qui a trébuché à Everton (1-0). Vainqueur du Betis Séville 3-2, le Real Madrid compte provisoirement 13 points d'avance sur le Barça.

Allemagne : Le Bayern enivré, M'Gladbach ne suit pas

Le leader, Dortmund, a concédé un nul à Augsburg (0-0, et voit donc le Bayern Munich revenir à cinq points. Le Bayern a en effet réalisé un véritable carton face à Hoffenheim (7-1). Un triplé de Gomez, un doublé de Robben, une réalisation de Kroos et un dernier but signé Ribéry, ont permis aux Bavarois de conforter leur deuxième place. Le Bayern profite aussi du match nul de Moenchengladbach (0-0) contre Freibourg pour compter trois longueurs d'avance sur le troisième.

Angleterre : Le 100e but de Drogba

André Villas-Boas parti, Chelsea a peut-être retrouvé une dynamique positive. Pour son premier match à la tête des Blues, Roberto di Matteo est en tout cas parvenu à signer un premier succès, face à Stoke City (1-0). Le seul but du match a été inscrit par Didier Drogba qui a ainsi marqué son 100e but en championnat d'Angleterre, depuis qu'il est arrivé à Londres en 2004. L'Ivoirien est le premier joueur africain de l'histoire à inscrire 100 buts en Premier League. Mauvaise opération en revanche pour Tottenham qui cède un peu de terrain après sa défaite à Everton (1-0). Cette 28e journée se refermera lundi (21h), avec un Arsenal - Newcastle plein de promesses. Les Gunners, séduisants contre Milan (3-0) en Ligue des Champions, sont engagés dans une lutte avec les Magpies (5e) pour conserver leur quatrième place au classement. Malheur aux vaincus !

Espagne : Le Real s'envole un peu plus

Une semaine après avoir pulvérisé l’Espanyol Barcelone (5-0), le Real Madrid est allé s'imposer sur la pelouse du Betis Séville (3-2). Les Merengues se retrouvent avec 13 points d’avance sur Barcelone, et signent un dixième match toutes compétitions sans défaite. Karim Benzema qui était touché aux adducteurs est entré en jeu à deux minutes de la fin, et a donc assisté du banc, au but de Higuain (25e), et au doublé de Ronaldo (52e et 73e), dont le compteur affiche désormais 32 buts en championnat. Molina avait pourtant ouvert le score pour le Betis (10e). Et Montero s'est contenté de réduire le score à la 55e minute. Si un fossé sépare le Real Madrid de Barcelone au classement, les Catalans (2e) semblent avoir retrouvé leur force de frappe : vingt buts marqués en cinq rencontres, dont un mémorable 7-1 mercredi contre le Bayer Leverkusen. À noter également que Pep Guardiola serait en passe de prolonger d’un an son contrat, selon le quotidien pro-barcelonais El Mundo Deportivo. Pour Santander (18e), qui accueille Barcelone dimanche, la soirée s’annonce des plus difficiles…

Dans les premiers matches du jour, la bonne affaire est à mettre à l'actif de Malaga. Avec un but de Rondon (51e), les coéquipiers de Jérémy Toulalan ont battu Levante (1-0), dans un match entre prétendants à l'Europe. Du coup, l'ancien Lyonnais et son équipe se trouvent en quatrième position, juste devant leur vaincu du jour. A l'opposé, le FC Seville voit s'éloigner les places européennes, en s'inclinant chez l'avant-dernier Gijon (1-0).

Italie : La Roma passe devant l'Inter

La Roma passe provisoirement devant l'Inter et se retrouve en sixième position de la Serie A, à la faveur de son court succès à Palerme 1-0. La Juventus de Turin (2e), peu en verve ces derniers temps, a concédé un nouveau match nul, mercredi contre Bologne (1-1). Le treizième depuis le début de la saison pour la "Vieille Dame". Seule équipe européenne invaincue dans son championnat à la 23e journée, les Bianconeri défie le Genoa (14e) à 15h. Antonio Conte, expulsé pour des propos "virulents" à l’encontre de l’arbitre, est suspendu de banc de touche pour ce match. Tout comme son défenseur, Leonardo Bonucci. Pendant ce temps, le leader Milan reçoit un relégable : Lecce (18e). Les Milanais, amputés par les blessures de onze joueurs, doivent se méfier d’une équipe qui n’a plus perdu depuis cinq matchs. Mais le plus grand danger pour Milan reste lui-même, en témoigne la grosse frayeur à l’Emirates Stadium (défaite 3-0 face à Arsenal). Gare aux Milanais de ne pas rééditer une telle performance…

Romain Bonte