L'attaquant des Blues Didier Drogba, auteur d'un but décisif
L'attaquant des Blues Didier Drogba, auteur d'un but décisif | GLYN KIRK / AFP

Chelsea éteint le Barça

Publié le , modifié le

Dominer n'est pas gagner. L'adage s'est encore une fois vérifié avec la victoire de Chelsea (1-0) devant Barcelone, a pourtant dominé les débats, mercredi en demi-finale aller de la Ligue des Champions. Le but anglais a été inscrit par Drogba dans le temps additionnel de la première période. Barcelone a eu pléthore d'occasions sans parvenir à marquer. La qualification se jouera mardi prochain au Camp Nou.

Cette demi-finale entre deux formations prétendantes au titre européen et alliant à la fois talent et expérience a tenu toutes ses promesses. Même si dans une première période prolifique en matière de jeu elle s'est surtout résumée à une attaque-défense, avec des Espagnols portés vers l'attaque et des Anglais solides qui n'ont pas courbé le dos face aux favoris du Barça. 

Dans un stade de Stamford Bridge plein à craquer, malgré la pluie qui a rendu la pelouse fusante, les hommes de Guardiola ont pourtant tout fait pour prendre rapidement le score. Après un début de match difficile, lors duquel ils avaient bien du mal à trouver des espaces devant la densité défensive de Chelsea, l'équipe anglaise se créait la première occasion. Sur une relance de Terry, Drogba prenait le meilleur avant de buter sur Puyol. Ce fut ensuite Terry, bien placé, qui voyait son tir contré par Alves. Puis bien que dominateurs dans les airs, les Anglais perdaient petit à petit le contrôle du ballon, et le Barça multipliait les actions dangereuses. D'abord par l'inévitable Messi qui lançait à la limite du hors-jeu Alexis Sanchez dont le lobe trouvait la transversale. Puis Iniesta trouvait Messi, qui éliminait trois adversaires avant de servir Fabregas dont le tir était mal assuré. Barcelone insistait en mettant du mouvement, mais restait fragile défensivement, sur les contres, face aux puissants attaquants de Chelsea.Le Barça continuait pourtant à aller de l'avant, avec une ouverture de Xavi pour Fabregas dont le tir du gauche était repoussé par Petre Cech. Les Catalans mettaient de plus en plus leur emprise sur le match, mais sans toutefois jouer totalement libérés. Le Barça malgré tout restait dans sa ligne de conduite, surtout offensive, et jouait de plus en plus haut. Un centre de Sanchez trouvait Messi dont la tête sur le poteau droit était stoppée par Cech. Le gardien des Blues était encore en difficulté quelques minutes plus tard après une ouverture de Messi vers Fabregas. L'ancien joueur d'Arsenal pensait avoir marqué mais son tir trop mou était repoussé sur la ligne par Ashley Cole.

Signé Drogba

Toutes les occasions manquées de Barcelone commençaient à inquiéter à juste titre Pep Guardiola. D'autant que Chelsea jouait bien le coup en se montrant solide en défense, sans s'affoler. Et finalement, cette tactique allait s'avérer payante puisque sur leur seule grosse occasion, les Blues allaient ouvrir le score sur un contre. Un ballon perdu par Messi au milieu de terrain était récupéré par Lampard qui servait très rapidement Ramires, lequel débordait sur la gauche pour adresser un centre à Didier Drogba qui trompait Valdes (1-0, 45+2). Chelsea rentrait au vestiaire avec un avantage certes contre le cours du jeu mais marqué du sceau du réalisme. Car pour les 45 minutes à venir, les Anglais allaient laisser encore davantage l'initiative à un Barça qui devait réagir, prêts à profiter de toutes les possibilités de contres.

Les inspirations de Messi et Iniesta, les ouvertures en tout sens, les ballons en profondeur, tout cela assurait la domination d'un Barça sûr de son fait mais qui brûlait beaucoup de cartouches. D'abord par Adriano dont le tir était détourné par Cech. Puis par Adriano, puis encore par Sanchez bien servi par Adriano. Et encore de nouveau Alves avant quelques raids solitaires de Messi, dont les actions restaient vaines.

A Chelsea, Ramires et Meireles se montraient très pressants pour récupérer le maximum de ballons au milieu de terrain, et empêcher autant que faire se peut les Blaugrana de développer leur football. Avec les minutes qui s'égrenaient, le match perdait un peu de son intensité, car physiquement, de part et d'autre, on commençait à tirer la langue. Messi s'éteignait alors que le Barça continuait à attaquer sans parvenir à déborder une défense anglaise très bien organisée. Le match devenait plus haché par les fautes, l'arbitre allemand M.Brych distribuant pas moins de trois cartons jaunes en sept minutes.Messi tentait encore mais manquait de tranchant, Alves s'essayait à son tour mais son coup-franc s'écrasait sur le mur londonien. Les Catalans virevoltants en première période devenaient de plus en plus prévisibles, permettant aux Blues de les attendre sans trop se faire de frayeur, en étalant devant eux un double rideau défensif bougrement efficace.      

Le Barça face au mur anglais 

Alcantara qui a remplacé un Fabregas malheureux, essayait à son tour d'apporter sa fraîcheur et de trouver des positions intéressantes, avec le relais de Dani Alves. Mais rien n'y faisait. Les Espagnols se cassaient les dents sur le mur anglais. Ils croyaient pourtant bien pouvoir enfin débloquer la situation sur coup de pied arrêté. Un coup franc de Messi repris quasiment à bout portant de la tête par Puyol, mais l'immense Petr Cech sortait une parade exceptionnelle pour écarter ce ballon. Dans le temps additionnel, la dernière salve espagnole était l'oeuvre de Pedro dont le tir heurtait le poteau gauche de Cech. C'était la dernière d'une multitude de possibilités de marquer d'un Barça qui a connu beaucoup de difficulté dans la finition de ses multiples actions (23 tirs contre 4 aux Anglais). 

Chelsea a tenu son rang sur sa pelouse avec cette petite victoire. Reste à savoir si ce but d'avance suffira la semaine prochaine au Nou Camp pour permettre aux Blues de se qualifier pour la finale. Pour Barcelone, tout reste évidemment possible. Mais les Catalans, qui n'auront d'autre alternative que de faire le jeu,  ne devront pas se faire encore une fois piéger tactiquement, et surtout devront être capables de convertir leurs innombrables occasions.          

Déclarations

Didier Drogba (attaquant de Chelsea,buteur): "Je pense que par rapport à il y a trois ans, nous avons appris et nous avons progressé. Nous sommes heureux, c'st un beau résultat. Maintenant il faut aller là-bas et marquer pour se qualifier.

John Terry (capitaine de Chelsea): "Il  nous fallait être très patients. Je ne crois pas que nous ayons touché la balle  pendant les quinze premières minutes, mais de Didier (Drogba), tout seul  devant, au milieu en passant par la défense, nous avons tous fait une grande  performance. Didier est très fort dans les grands matches, les grandes  occasions. Il  était tout seul devant face à quelques-uns des meilleurs défenseurs du monde et  il a été brillant".

francetv sport @francetvsport