Anelka - Lampard
Nicolas Anelka, double buteur aec Chelsea | AFP - Anelka - Lampard

Chelsea assure le coup à Copenhague

Publié le , modifié le

Copenhague n'a pas réussi d'exploit face à Chelsea mercredi, s'inclinant 2-0 contre les Londoniens au Danemark, en huitième de finale aller de la Ligue des Champions. Novices à ce niveau, les Danois ont été rapidement asphyxiés par les Blues, victorieux grâce à un doublé d'Anelka, et qui n'ont pas donner l'impression de forcer.

Nicolas Anelka offrait l'avantage à Chelsea en profitant d'une erreur danoise à la 17e minute, avant que son équipe se contente de gérer son avance, usant du contre comme d'une épée de Damoclès lorsque Copenhague se montrait trop aventureux. Cette stratégie a parfaitement réussi à l'escouade de Carlo Ancelotti, puisque Nicolas Anelka a doublé le score au retour des vestiaires, superbement servi par Franck Lampard (53e).

Le FC Copenhague, premier club danois à atteindre les huitièmes de finale de la Ligue des champions depuis la refonte de la compétition en 1991-1992, a été dominé dès les  premières minutes de jeu face aux Blues. Dans leur antre du Parken Stadion, les joueurs danois ont semblé incapables de répondre aux assauts londoniens.  Les hommes de Stale Solbakken, à la poitrine frappée d'un lion rugissant, ont courbé une première fois l'échine à la 17e minute, frappés par un Nicolas Anelka glaçant d'opportunisme. Le Français a couronné, plein de sang froid, une interception qu'il venait d'effetuer sur une passe en retrait trop molle de Jesper Gonkjaer.

Chelsea laissait ensuite les Danois s'épuiser à imaginer une façon de contourner son bloc défensif, opérant par fulgurances en contre. A la 24e minute, Anelka est ainsi passé tout près du doublé en reprenant de la tête, au-dessus, un centre de Florent Malouda.  A la 53e minute, Franck Lampard se retournait et servait dans le même mouvement Nicolas Anelka, démarqué à droite de la surface. L'avant-centre des Blues croisait sa frappe impeccablement pour sceller le succès des siens.

 Avec cette victoire à l'extérieur, le club de l'ouest de Londres se place en situation idéale trois semaines avant de tenter de valider définitivement son sésame pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Un stade de la compétition que les Blues avaient exceptionnellement manqué l'an dernier, éliminés par le futur vainqueur, l'Inter Milan. 
Distancé en championnat par le duo Manchester United-Arsenal, éliminé le week-end dernier de la Cup par Everton.  l'armada de Roman Abramovitch ne compte plus que sur la plus prestigieuse des coupes d'Europe pour éviter une saison sans trophée.