Cheikh Salman: "le monde du football a besoin d'unité"

Cheikh Salman: "le monde du football a besoin d'unité"

Publié le , modifié le

A l'image du Cheick Salman, ils sont nombreux à avoir réagi à l'élection de Gianni Infantino à la présidence de la Fifa. Le candidat battu, a salué son adversaire et a rappelé que le "monde du football a besoin d'unité".

Cheikh Salman, candidat bahreïni battu à l'élection et président de la Confédération asiatique de football (AFC): "L'AFC a hâte de travailler avec la nouvelle Fifa et Gianni Infantino pour réformer l'instance mondiale du football et rétablir la crédibilité du football à l'échelle planétaire. L'Asie est le continent le plus peuplé et le football s'y développe à un rythme impressionnant. Grâce à son propre programme de réformes (...) l'AFC va jouer un rôle actif dans le processus de réforme. (...) En ces temps sans précédent, le monde du football a besoin d'unité. Avec le paquet de réformes voté par la Fifa, il y a maintenant un réel élan pour le football mondial afin de rétablir sa crédibilité. (...) La nouvelle Fifa doit devenir plus universelle et refléter la diversité du football mondial. Je fais confiance à Gianni Infantino pour cela et pour mettre en oeuvre les autres réformes, qui sont maintenant d'une urgente nécessité."

Lire aussi: Gianni Infantino, le nouveau visage de la Fifa

Prince Ali, candidat jordanien battu à l'élection: "Je me suis présenté parce que j'étais convaincu qu'il y avait beaucoup de gens bons et honnêtes à la Fifa qui étaient prêts pour une réforme. Ma campagne a toujours été conçue dans le but de donner voix à ces aspirations et ces problématiques. Ce but a été atteint. Je voudrais remercier les fédérations qui ont fait le choix courageux de se tenir à mes côtés pour obtenir des réformes significatives. (...) Nous allons voir maintenant quel chemin prend la Fifa. J'espère sincèrement que les réformes approuvées ne sont pas un cautère sur une jambe de bois et que les événements d'aujourd'hui mèneront à un futur meilleur pour la Fifa et pour le football." 

Prince Khalifa bin Salman Al Khalifa, Premier ministre du Barheïn: "Cette participation honorable (du Cheikh Salman à l'élection, ndlr) mérite des félicitations, même si elle ne s'est pas soldée par une victoire. Elle a révélé la confiance que les fédérations internationales peuvent avoir dans le Barheïn."

Steven Lowry, président de la Fédération australienne de football: "C'est le plus beau jour qu'a connu la Fifa ces dernières années. La volonté de changement était dans l'air. Le congrès a voté à son écrasante majorité pour aller de l'avant avec une nouvelle structure et un nouveau chef pour mettre en oeuvre ce changement." (communiqué)
Deryck Shaw, président de la Fédération néo-zélandaise de football: "La délégation néo-zélandaise est ravie de l'élection de Gianni Infantino. Nous croyons qu'il est la bonne personne pour mener la Fifa et son agenda de réforme."

AFP