Le bonheur des joueurs de Chapecoense
Les joueurs de Chapecoense fêtent leur qualification pour la Copa Libertadores avec 3 des 5 survivants du crash de l'avion, un an plus tôt | AFP - AGIF - Ricardo Luis Artifon

Chapecoense: la qualification pleine d'émotions pour la Copa Libertadores, un an après le crash

Publié le , modifié le

Le 29 novembre 2016, l'avion transportant l'équipe brésilienne de Chapecoense, qui menait les joueurs à la finale de la Copa Sudamericana, s'écrasait en Colombie, faisant 76 morts. Le 3 décembre 2017, grâce à un but de l'ancien Lillois Tulio de Melo dans le temps additionnel, Chapecoense s'est qualifié pour la Copa Libertadores. "Je suis très ému pour tout le monde qui est venu nous aider et nous a aidé", déclarait sur la pelouse l'attaquant Wellington Paulista. Trois des survivants du crash ont fait un tour d'honneur en voiturette.

Ce n'est pas un trophée. C'est plus que cela. En battant Coritiba (2-1) grâce à un but de Tulio de Melo, l'ancien joueur de Lille a assuré la 8e place à l'équipe de Chapecoense dans le championnat brésilien. 8e, ce n'est pas 1er, mais c'est une place suffisante pour gagner son billet pour la Copa Libertadores. La phase préliminaire, certes, mais quand même. Au Brésil, cette victoire du 3 décembre sonne comme le meilleur hommage rendu aux victimes du crash de l'avion de l'équipe, en Colombie, voici presque un an jour pour jour (c'était le 29 novembre 2016). Il y avait donc de la joie pure, mais pas seulement.

Sur le terrain, après ce succès, la voiturette, qui transporte habituellement les blessés sur le terrain, est apparue. A son volant, Jackson Follmann, à côté de lui, Neto, derrière Alain Ruschel. Ce sont trois des six survivants du crash du vol 2933 de Lamia Airlines, qui s'est écrasé faute de kérosène. Les larmes de Tulio de Melo en disaient beaucoup plus que tous les discours lors de cette victoires arrachée au bout du temps additionnel (90e+4).

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze