Ce que l'on sait de la situation de Messi

Publié le , modifié le

Auteur·e : Natacha Basdevant
Lionel Messi
Lionel Messi, attaquant du FC Barcelone. | MARC GONZALEZ ALOMA / SPAINDPPI / DPPI

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Quelle équipe pourra compter sur la présence du sextuple ballon d'or dans son effectif la saison prochaine ? La question se pose depuis que Lionel Messi a fait savoir au monde entier son envie de quitter le FC Barcelone, avec qui il est lié depuis 20 ans. Au regard de cette longue relation, le suspense bat son plein, les rumeurs aussi. Manchester City, en pole position, le Paris Saint Germain ou encore l'Inter Milan sont tant de clubs qui ont fait des propositions plus ou moins réalistes. Entre une clause à 700 millions d'euros, un père qui ne veut pas lâcher l'affaire et un club prêt à tout pour garder le joueur.. la situation est complexe.

Le FC Barcelone n'a remporté aucun trophée cette saison. Une première pour les Catalans depuis la saison 2013/2014. Les joueurs et l'institution se mobilisent pour redorer le blason du club et surtout pour garder Lionel Messi. Mais le mal est fait : l'Argentin a évoqué la possibilité de partir. Ce qui n'est pas du goût de tout le monde.  

♦ Messi veut partir 

"Toute la saison nous avons été une équipe très faible, battue dans l’intensité, dans la motivation, nos adversaires peuvent marquer contre nous très facilement et nous avons perdu beaucoup des points." L'Argentin a alerté sur la situation de son club dès le 16 juillet dernier, après la défaite face à Osasuna en Liga. Cet échec a précipité le couronnement du Real Madrid, le rival de toujours qui, lui, n'a perdu aucun match post coronavirus. Encore un titre qui est passé sous le nez du club catalan pour la saison 2019/2020. N'ayant ni le titre national, ni la coupe du Roi à se mettre sous la dent, il ne restait plus que la Ligue des champions pour faire rêver Lionel Messi... et là, c'est la douche froide : humiliés par le Bayern Munich (8-2) en quarts de finale, la Pulga et ses coéquipiers ont fait savoir un par un leur volonté de voir du changement au FC Barcelone, même si cela impliquait le départ de certains. Dont le plus emblématique d'entre eux, Lionel Messi. Un véritable coup de tonnerre tant on pensait que le numéro 10 était lié aux Blaugrana jusqu' à la fin de sa carrière.
 

à voir aussi Le FC Barcelone "a touché le fond" selon Gerard Piqué, après l'humiliante défaite face au Bayern Le FC Barcelone "a touché le fond" selon Gerard Piqué, après l'humiliante défaite face au Bayern

♦ Les clubs intéréssés

En première ligne, il y a Manchester City où les joueurs sont entraînés par Pep Guardiola, l'ancien mentor de Messi au Barça. Le quotidien anglais The Times affirme hier, que d'une part le club ne souhaite pas inclure de joueurs dans ce transfert, contrairement à ce que la presse espagnole annonçait (Gabriel Jesus, Bernardo Silva) et que d'autre part les Citizens ont fixé le montant maximal du transfert à 100 millions d'euros. Le prix aurait été établi en s'appuyant sur le transfert de Cristiano Ronaldo du Real Madrid à la Juventus de Turin en 2018, alors que le Portugais avait 33 ans.

Nasser Al-Khelaïfi, a lui aussi affiché sa volonté de faire venir le sextuple ballon d'or au Paris Saint-Germain, avant d'être rappelé à l'ordre par Doha. L'Emir craint d'être épinglé par l'UEFA pour manquement au fair play financier.

♦ Une clause à 700 millions d'euros

Le contrat de Lionel Messi prend fin en juin 2021. Le contrat stipule néanmoins que le joueur peut quitter le FC Barcelone s'il paye la clause libératoire d'un montant de 700 millions d'euros. «La Liga ne procédera pas à la résiliation de la licence du joueur tant que celui-ci n’aura pas payé le montant de cette clause » précise l'institution dans un communiqué. L'attaquant est face à un second problème, la clause a expiré le 10 juin. Le joueur essaie alors de faire jouer le contexte sanitaire mondial qui a entraîné la coupure de la Liga pour pouvoir utiliser la clause en décalé.  Pour conclure tout débat, la Liga a répondu le 30 août dernier que la clause était toujours d'actualité. Il a donc été établi que les clubs voulant acheter le joueur devraient débourser cette somme exorbitante. 

Jorge Messi, représentant et père du joueur relance pourtant l'affaire ce vendredi dans une lettre adressée à la Liga, estimant que la clause libératoire n'est plus valable si le contrat est rompu de manière unilatérale après la saison 2019-2020. "Il est évident que la clause ne s'applique pas" affirme Jorge Messi. Bref l'affaire n'a pas fini de rebondir, chaque jour apportant son lot de revirements. La position du président du Barça elle-même est sujette à de nombreuses supputations.

♦ Le président prêt à démissionner pour que l'attaquant reste

Implicitement, la démission de Josep Maria Bartomeu, président du club depuis  janvier 2014, est ce que les joueurs attendaient suite à l'humiliation face au Bayern. Les médias espagnols, là encore, se contredisent. Alors que el Nacional (citant la chaîne beIN Sports Espagne) affirme que le président va prochainement annoncer sa démission,  le quotidien sportif barcelonais, Sport, soutient le contraire. Les supporters semblent de leur côté s'allier avec les joueurs et plaident pour la démission de Bartomeu. Ils ont ainsi défilé dans les rues de Barcelone le 25 août dernier et d'anciens joueurs en viennent même à prendre partie, à commencer par Carlos Puyol, l'ancien défenseur du FC Barcelone.

Engagé dans ce bras de fer, Messi n'est pas seul : en plus du soutien des supporters et de ses coéquipiers, il bénéficie du soutien de son père.

♦ Le rôle de son père

Jorge Messi, père de Lionel Messi, s'exprime dans les médias depuis le début de l'affaire. S'il a d'abord été formel sur le fait qu'il était très difficile de voir son fils rester au FC Barcelone, il est revenu hier (jeudi), sur ses propos, après avoir rencontré Josep Maria Bartomeu, le dirigeant du FC Barcelone. La réunion n'aurait néanmoins débouché sur aucun accord. Mais le père du joueur a répondu de façon positive à une journaliste de la Cuatro, qui lui demandait s'il était finalement possible que la Pulga reste au Barça... Mais ça c'était avant d'affirmer que la clause de 700 millions ne s'appliquait pas. Pas simple de s'y retrouver dans ce véritable poker menteur.

♦ Il est finalement probable qu'il reste au Barça

Martin Arevalo, journaliste à TyC Sports surenchérit,  il y aurait "90% de chances" que l'Argentin reste Catalan jusqu'en juin 2021, fin de son contrat. Il ressort de la réunion entre Bartomeu, le père et le frère du joueur et Jorge Pecourt, l'avocat du clan, qu'il serait mieux pour le joueur d'honorer son contrat jusqu'à la fin. Selon Sphera Sports, l'attaquant aurait déjà enregistré son communiqué disant qu'il reste au FC Barcelone pour la saison 2020/2021. Quoiqu'il en soit, la clause de 700 millions d'euros, seul échappatoire, semble être un frein pour les clubs prétendants.  D'autant plus que les favoris, Manchester City et le PSG, ont fait l'objet d'une enquête sur le fair play financier...