Carnet noir: Alfredo Di Stefano est décédé

Carnet noir: Alfredo Di Stefano est décédé

Publié le , modifié le

Admis dans un centre hospitalier de Madrid samedi, après une crise cardiaque, Alfredo Di Stefano est décédé lundi à l'âge de 88 ans. L'Argentin, ancien joueur et président d'honneur du Real Madrid, avait décroché deux Ballons d'Or et cinq Coupes des champions.

C'est l'un des derniers géants du football qui s'en est allé lundi. Alfredo Di Stefano s'est éteint à l'âge de 88 ans, deux jours après une crise cardiaque dans les rues de Madrid. Samedi, le président d'honneur du Real Madrid avait été conduit au centre hospitalier Gregorio Marañón. Un massage cardiaque de 18 minutes avait permis à son coeur de repartir, bien que son état ait été jugé "grave" par une source médicale. Plongé dans le coma depuis, il est décédé lundi à 17h15. Une information confirmée par la Fédération espagnole sur son compte Twitter.

Considéré comme étant "le meilleur joueur de tous les temps", même le roi Pelé étant de cet avis, Di Stefano est mort à la veille de la première demi-finale de Coupe du monde. Une compétition à laquelle il n'a jamais participé malgré ses tentatives avec l'Argentine puis l'Espagne, deux pays dont il a porté les couleurs. Double Ballon d'Or (1957 et 1959), le joueur au plus de 300 buts a construit sa légende au Real Madrid (1953-1964), son club de toujours. Lundi, les Merengue se sont d'ailleurs fendus d'un communiqué intitulé : "Alfredo Di Stefano, le meilleur joueur de tous les temps qui a fait du Real le meilleur club du monde". 

Après sa carrière, il avait échangé son maillot pour le costume d'entraîneur, remportant la Coupe des Coupes 1980 avec Valence. Di Stefano, alors coach du Real Madrid (1982-1984), avait notamment poussé sur le devant de la scène la génération dorée de joueurs formés au club avec Butragueno, Pardeza, Sanchis, Michel et Vazquez. Nommé président d'honneur de la Maison Blanche en 2000, l'ancien recordman du nombre de buts (216) sous la tunique blanche avait décidé de lier sa vie à celle de son club jusqu'à son dernier souffle. Il a tenu sa promesse. 

Yohan Roblin @yohanroblin