Eric Cantona
Eric Cantona | AFP

Cantona s'explique sur "La France qu'il aime"

Publié le , modifié le

Trois jours après avoir déclenché une polémique dans une chronique donnée au jourbal anglais The Guardian, où il soupçonnait de façon sous-jacente Didier Deschamps de racisme à cause de l'absence en équipe de France de Karim Benzema et Hatem Ben Arfa, écartés selon lui en raison de leurs origines, Eric Cantona s'explique dans une tribune publiée par le Journal du Dimanche, en précisant que l'équipe de France actuelle ne représente pas "la France telle qu'il l'aime".

"Dans cette période de trouble et de division, j'aurais aimé que toute la France telle que je l'aime et la rêve soit représentée dans cette équipe de France. Pour moi, le football est un formidable vecteur d'intégration et doit servir à unifier et à fédérer. On a raté cette occasion en ne sélectionnant pas Benzema et Ben Arfa, deux des meilleurs joueurs français" assure l'ancienne idole de Manchester United.

"Tout d'abord, je pense que sportivement c'est une erreur et qu'ensuite, ce Championnat d'Europe, qui plus est en France, est une opportunité extraordinaire pour envoyer un message clair aux extrémistes quels qu'ils soient", explique Cantona. "Je ne suis ni encarté, ni le pantin d'une quelconque idéologie...je suis athée: je suis et serai toujours un homme libre..." ajoutant "Pour ceux qui voudraient faire croire que je verse dans le racisme anti-Blancs, ma réponse n'est que mépris".

Christian Grégoire