Sans faute des Ivoiriens, le Soudan en profite

Sans faute des Ivoiriens, le Soudan en profite

Publié le , modifié le

Les Éléphants de Côte d'Ivoire ont réalisé un parcours sans faute en remportant leurs trois matches du premier tour de la Coupe d'Afrique des Nations. Dernière victime, l'Angola qui s'est incliné 2-0. Cette défaite est lourde de conséquence puisque le Soudan passe devant les Palancas Negras (à la différence de buts) après sa victoire 2-1 sur le Burkina Faso, et prend le deuxième et dernier billet du groupe A pour les quarts de finale.

L'Angola out

La qualification du Soudan ne s'est pas joué à grand chose. A un but près, les Faucons de Jediane se retrouvaient à égalité parfaite avec l'Angola contre lequel, ils avaient concédé un match nul (2-2)... Mais les dieux du football en ont décidé autrement, et même si le Burkina Faso a réduit la marque par Dagano en toute fin de rencontre face au Soudan, c'est bien celui-ci qui a décroché le dernier ticket de ce groupe pour les quarts de finale. Mohammed Abdullah Mazda, le sélectionneur, était soulagé. "J'avais dit à mes joueurs que ce serait le match le plus dur. Mes joueurs ont pris le rythme de la compétition. J'ai dit aux joueurs qu'on n'avait besoin que d'une victoire", a-t-il dit.

Paulo Duarte: "Je ne vais pas démissionner"

Très ambitieux avant la compétition, le coach du Burkina Faso Paulo Duarte a dû se rendre à l'évidence. "On a perdu le contrôle du match à partir du premier but du Soudan, l'équipe a baissé dans l'intensité du match. On a perdu parce qu'on a fait des erreurs individuelles, et on ne peut pas contrôler ça", a-t-il indiqué. Lucide sur le déroulement de la rencontre, il l'est également sur son avenir. "Mon contrat finit en mars, j'ai envie de continuer. On progresse, mais si on n'a pas la bonne organisation qui accompagne cette progression, ce n'est pas la peine. Si je reste, on ira au Mondial. On a la qualité pour. Je vais étudier les propositions. J'ai l'amour de ce pays, et je vais lui donner la priorité. Je suis prêt à rester, mais je ne vais pas démissionner, parce que je ne suis pas incompétent et que mon contrat court jusqu'en mars", a-t-il tenu à préciser.

El-Tahir en héros

Auteur d'un doublé (33e et 80e), El-Tahir peut-être félicité par ses coéquipiers car il leur permet de disposer d'une meilleure différence de buts (0 contre -1). Cela permet au Soudan de retrouver sa verve d'antan, lorsque cette équipe jouait les premiers rôles sur le continent africain pendant les années 1960-70. Après un titre en 1970 et une participation à la CAN en 1976, les Faucons de Jediane avaient dû attendre 2008 pour de nouveau participer à la phase finale de la compétition... En revanche, l'Angola qui avait atteint les quarts de finale des deux dernières éditions (2008 et 2010) est cette fois éliminé.

La Côte d'Ivoire a quant à elle rempli sa mission, celle de remporter ses trois rencontres du premier tour. Les Éléphants qui ont dompté l'Angola 2-0 grâce à des buts signés Eboué (33e) et Wilfried (64e), n'ont toujours pas encaissé le moindre but depuis le début de la compétition, une performance que seul le Ghana (qui joue mercredi contre la Guinée) peut encore imiter.

Romain Bonte