Hervé Renard
Hervé Renard, le sélectionneur de la Zambie, en conférence de presse | CHRIS STEIN / AFP

Renard : "Un responsable, c'est moi !"

Publié le , modifié le

Hervé Renard, le sélectionneur de la Zambie tenante du titre et éliminée dès le premier tour de la CAN-2013 après un 0-0 contre le Burkina Faso à Nelspruit, se dit le premier "responsable" de cet "échec", et "très fier" de ses joueurs.

Q: Champion en titre éliminé dès le premier tour: qu'est-ce que ça vous inspire ?
R: "C'est mieux de gagner une fois dans la vie que d'aller en quart à  chaque fois et ne jamais rien gagner. Ca n'efface pas l'échec, mais je suis  très fier de mes joueurs. Même dans les moments difficiles, il faut faire les  bonnes analyses. Tout le monde est triste, bien sûr, mais on a fait le maximum.  Les joueurs ont fait un très bon match mais n'ont pas marqué. Ce n'est pas la  fin du monde."

Q: Etait-il possible de développer votre jeu sur ce terrain médiocre ?
R: "Si je dis que c'était difficilement jouable pour nous, on va dire que  je pleure. On a un jeu fait de passes au sol et on a fait un grand match par  rapport aux conditions. Quand on est venu reconnaître ce terrain il y a un mois  et demi, c'était le meilleur d'Afrique du Sud, je ne sais pas ce qui s'est  passé, c'est un signe du destin. C'est très difficile de changer de style quand  on dirige une équipe comme la Zambie. Jouer avec huit défenseurs, ça ne  m'intéresse pas. J'ai adoré voir mes joueurs même s'il y a échec, j'ai vu mes  joueurs tenter quelque chose et pas dégager en touche. S'il y a un responsable, c'est moi."

Q: Etes-vous inquiet pour votre poste ?
R: "La Zambie, ce n'est pas comme beaucoup d'endroits dans le monde. J'ai  un président très intelligent (Kalusha Bwalya, ndlr). S'il pense que c'est moi  le responsable, il me le dira, et je l'accepterai parce qu'il a tellement fait  pour moi. En Zambie, on est des amis, on est des frères. Si quelqu'un ne veut  pas continuer avec moi, on peut aller manger ensemble et me demander de partir  et je partirai. Mais même s'il y a l'élimination ce soir, je suis très fier de  mes joueurs."

AFP